Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

El Jadida : Le phare de Sidi Mesbah perd sa lentille !


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Dimanche 19 Décembre 2021



Le phare de Sidi Mesbah, deuxième phare de la province d’El Jadida, après celui de Sidi Bouafi, s’est soudain éteint, il a perdu dans des circonstances indéterminées encore sa magnifique lentille. Au sein des autochtones qui réclament une enquête, c’est l’indignation totale.

- Qui est derrière cet acte crapuleux ? Construit entre 1914 et 1916 par les prisonniers allemands, la construction du phare Sidi Mesbah a été programmée, avec celle du nouveau port à barcasses d’El Jadida depuis 1909. L’adjudication des travaux de la tour et des bâtiments du feu de direction Sidi Mesbah a eu lieu en septembre 1915, mais son feu d’alignement n’a été fonctionnel qu’en 1919. Il s’agit d’un feu d’alignement ou de direction pour le mouillage dans la baie et pour avertir des dangers des hauts fonds du cap de Mazagan qui se prolonge sous la mer sur plusieurs centaines de mètres.

Par ailleurs, les dernières caractéristiques données pour ce phare, avant la disparition de sa lanterne étaient les suivantes : plan focal 50 m (164 pi); lumière blanche vers le large et rouge vers le cap de Mazagan, occultant deux fois toutes les six secondes. On ne dispose pas de la date où l’électricité avait remplacé le système d’éclairage initial.

Toujours est-il qu’au début du XXI siècle le feu de la lanterne a été alimenté par des plaques solaires. Ce qui en devient de nos jours se passe de tout commentaire, précise une source bien informée.


Mohamed LOKHNATI