L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Régions

El Guergarate : Booster les échanges commerciaux avec l’Afrique


le Dimanche 1 Août 2021

Les futures zones de distribution et de commerce au poste frontalier El Guergarate et à Bir Gandouz vont permettre à la région Dakhla-Oued Eddahab de se positionner en tant que hub stratégique d’échange entre le Maroc et sa profondeur africaine.



El Guergarate : Booster les échanges commerciaux avec l’Afrique
De 30 Ha chacune, ces deux zones qui mobiliseront un investissement de 160 millions de dirhams (MDH) et dont les appels d’offre relatifs aux travaux d’aménagement ont été lancés, sont de nature à renforcer l’attractivité économique de la région et à améliorer les infrastructures en vue d’attirer les investissements privés nationaux et internationaux.

Les derniers développements géostratégiques dans la région ont rendu nécessaire la mise en place des infrastructures et des services pour drainer des investissements, en particulier dans la prochaine zone de distribution et de commerce prévue, marquée par la massification des flux de marchandises. Ce projet d’envergure va indubitablement renforcer de manière constante les liens économiques et commerciaux entre le Maroc et le reste de l’Afrique.

Les zones de distribution et de commerce à Bir Gandouz et El Guerguarat sont destinées à accueillir en particulier les petites et moyennes entreprises (PME), les petites et moyennes industries (PMI) et la logistique sur tous les maillons de la chaîne de valeur, ainsi que les différents services. L’Ordonnateur des douanes à El Guergarate, Abdessamad Taoufik a souligné que le poste frontalier constitue un point de transit à portée stratégique pour le Maroc, la Mauritanie, l’Europe et les pays de l’Afrique de l’Ouest.

La sécurisation de ce passage frontalier par les Forces armées royales a permis de booster la circulation des biens, a-t-il poursuivi, notant que le trafic routier a connu durant le 1er semestre 2021 une hausse importante du nombre de camions de transport de marchandises, estimée à 18.553 véhicules contre 15.532 au cours de la même période un an auparavant. S’agissant de la valeur globale de ces marchandises, elle s’est élevée à 4,2 MMDH contre 3,6 MMDH durant l’année écoulée, a-t-il précisé.

De son côté, le directeur régional du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie vert et numérique, Bouchaib Kiri, a indiqué que la programmation de ces deux projets est de nature à contribuer à la mise place des structures modernes liées au commerce, stockage et aux services, en plus de quelques activités industrielles dont l’ensemble de ses produits seront destinés principalement vers les pays subsahariens et la Mauritanie.

Pour sa part, le directeur du Centre régional d’investissement (CRI), Mounir Houari, a souligné que ces deux zones s’inscrivent dans le sillage des projets structurants mis en oeuvre par l’Etat dans la région qui vont permettre aux investisseurs d’être plus proche des marchés africains. Cette proximité géographique va permettre à la région de se positionner comme une porte d’entrée vers l’Afrique et un grand hub d’échange, favorisant la création de partenariats avec des acteurs économiques africains, a-t-il noté.

La réalisation de ces deux plateformes selon les standards internationaux en matière d’infrastructures et de services s’inscrit dans le cadre du plan de développement régional et favorise l’implantation d’entreprises nationales et étrangères.

En somme, les zones de distribution et de commerce au niveau du poste frontalier El Guergarate et à Bir Gandouz vont contribuer assurément à mettre en valeur la position stratégique de la région, en particulier dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).








🔴 Top News