L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Egalité professionnelle : Le département de Sekkouri et MCA- Morocco passent à l’action


Rédigé par Kawtar CHAAT le Lundi 16 Mai 2022

Dans le but de rendre plus effective l’égalité professionnelle dans le monde du travail et d’encourager les pratiques inclusives initiées par les entreprises, le ministre de tutelle a présidé la cérémonie de remise des Trophées de l’Egalité́ Professionnelle au titre de la 6ème édition.



Depuis 2016, le gouvernement marocain encourage les entreprises engagées dans une démarche d’équité en milieu professionnel dans le cadre du Trophée égalité professionnelle qui a pour but de reconnaître l’engagement des entreprises et récompenser les meilleures actions engagées en matière d’égalité femmes-hommes.

Tenue sous la présidence de Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion Economique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, jeudi 12 mai 2022 à Rabat, l’édition de 2021 reflète un contexte marqué par la pandémie qui a considérablement diminué le taux de participation des femmes au monde professionnel, selon le ministre.

La 6ème édition du Trophée de l’Egalité Professionnelle qui s’est déroulée avec la participation de Malika Laasri, Directrice Générale de l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco), et de Carrie Monahan, Directrice Résidente de Millennium Challenge Corporation (MCC), est organisée avec l’appui de l’Agence MCA-Morocco dans le cadre de la mise en oeuvre du programme de coopération « Compact II », financé par le gouvernement des Etats-Unis, représenté par MCC, indique un communiqué conjoint des deux entités et du ministère de tutelle.

La logique entrepreneuriale dans le bons sens

La stratégie du dialogue social adoptée par l’Exécutif vise à construire des écosystèmes dynamiques et inclusifs qui offrent un avenir d’opportunités pour tous. Afin d’atteindre cette meilleure forme de société, l’autonomisation des femmes est une nécessité, et les entreprises implantées au Maroc attachent une importance de plus en plus accrue à cette vision.

« Nous avons réussi à faire la connexion entre ce chantier ambitieux et l’objectif du gouvernement qui est de renforcer l’activité professionnelle des femmes marocaines », s’est félicité le ministre, ajoutant que « ces événements ne devraient pas constituer des célébrations passagères, il faut piloter avec les départements concernés pour ancrer le principe d’égalité professionnelle dans notre écosystème ».

Cette cérémonie a été l’occasion de mettre en lumière la forte affluence des entreprises candidates, au nombre de 113, soit plus du triple des candidatures enregistrées lors de la première édition.

Dans ce sens, Malika Laasri affirme que « ce processus a nécessité énormément d’efforts, notamment de mobilisation des directions régionales et provinciales relevant du ministère, de renforcement de la campagne de promotion du Trophée et de mise en place d’un club d’échange entreprises/experts, ainsi qu’une forte motivation de tous les acteurs qui avaient pour volonté commune l’amélioration de la participation des femmes dans le milieu professionnel ».

L’égalité des chances, impératif de la croissance économique

Si le Maroc a franchi des étapes importantes vers la parité entre les sexes dans les systèmes d’éducation, de santés, économiques et politiques, il reste encore beaucoup à faire pour ancrer cette logique dans le secteur privé de façon généralisée. Une étude de la Brookings Institution, menée en 2020, estime qu’une participation pleine et égale des femmes au marché du travail pourrait augmenter le PIB du Maroc de près d’un tiers.

Ce chantier offre ainsi un espace de rencontre et d’échange entre les entreprises et les experts, permettant à une dizaine d’entreprises, souhaitant s’engager dans une démarche d’égalité professionnelle, de se porter candidates au Trophée, et de bénéficier d’un accompagnement adapté. L’élimination de la discrimination nécessite la mise en place de stratégies visant à faire progresser l’égalité des chances et favoriser de bonnes relations au sein de l’entreprise.

Dans ce contexte, Carrie Monahan nous a déclaré que la croissance économique dépend fortement des stratégies adoptées en matière d’égalité professionnelle, soulignant que l’égalité hommes-femmes est un principe clé de l’Agence Millennium Challenge, un fondement des droits sociaux et une valeur primordiale de tout écosystème réussi.

Le Trophée de l’Egalité Professionnelle a été décerné, au titre de cette édition, à trois entreprises ayant obtenu la meilleure note générale, à savoir la CDG Capital, Renault et BMCI. En outre, des certificats d’excellence ont récompensé les entreprises qui ont décroché la meilleure note dans chacune des thématiques proposées dans le dossier de candidature du Trophée, tandis que des certificats d’encouragement ont été remis à 11 entreprises ayant obtenu la meilleure note au niveau de leur région.



Kawtar CHAAT

3 questions à Carrie Monahan

Egalité professionnelle : Le département de Sekkouri et MCA- Morocco passent à l’action

«La diversité des genres est essentielle pour une entreprise axée sur l’innovation»
 
L’égalité professionnelle comprend nécessairement la mise en oeuvre de pratiques favorisant le développement professionnel des femmes, leur autonomisation et la promotion de l’égalité par le biais d’initiatives communautaires. Carrie Monahan, Directrice Résidente de Millennium Challenge Corporation (MCC), nous livre sa vision des avancées du Maroc dans ce domaine.


-Où en est l’égalité professionnelle aujourd’hui au Maroc ? Comment intégrer la thématique de l’égalité femme-homme dans la stratégie et la culture d’entreprise ?

- La stabilité économique et politique du Maroc a aidé le pays à atteindre une croissance économique continue et une réduction significative de la pauvreté au cours de la dernière décennie. Cependant, il reste du chemin à faire pour améliorer le taux de participation des femmes.

La diversité des genres est essentielle pour une entreprise axée sur l’innovation. Il faut ainsi parvenir à une main-d’oeuvre paritaire, et accroître la diversité du leadership en augmentant le pourcentage des femmes occupant des postes de responsabilité.

Aujourd’hui à l’Agence MCA-Morocco, nous travaillons avec le gouvernement américain et les acteurs du secteur privé pour accélérer la croissance économique au Maroc, dont l’élément clé est la participation des femmes.


-Comment offrir aux entreprises l’opportunité de dialogue sur les bonnes pratiques en matière de parité hommes-femmes?

- Grâce aux initiatives telles que le Trophée égalité professionnelle, l’inclusion économique des femmes et leur autonomisation font de plus en plus partie des pratiques entrepreneuriales au Maroc. Cela signifie que le dialogue et le tripartisme sont des outils efficaces qu’il faut généraliser pour faire progresser l’égalité dans le monde du travail. Le ministère de tutelle informe, via son site web, sur toute nouvelle initiative et invite toutes les entreprises sans exception à y participer.


-Que recommandez-vous pour renforcer la politique d’égalité professionnelle ?

-Il faut tout d’abord inclure la parité dans tout nouveau projet et offrir davantage de perspectives professionnelles aux femmes en milieu professionnel. Et pour cela il faut une supervision et un accompagnement constant de la tutelle et de la société civile, main dans la main.


Recueillis par K. Ch.