Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Éducation nationale : 15.000 enseignants seront recrutés en 2021, un chiffre en deçà des attentes


Rédigé par Anass Machloukh le Mercredi 11 Novembre 2020

Dans le cadre du nouveau budget du ministère de l'Éducation nationale, 15 000 postes sont réservés au recrutement de nouveaux enseignants et 2000 aux cadres administratifs. Le nombre d’enseignants des Académies régionales d’éducation atteindra 100 000 cadres en 2021.



Lors de son passage à la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, le ministre de l’Éducation nationale Said Amzazi a annoncé le recrutement de 17 000 enseignants et cadres administratifs des académies régionales d’éducation et de formation en 2021. Le nouveau budget ministériel prévoit le recrutement de 15 000 enseignants et 2000 cadres de soutien éducatif et administratif. Ce chiffre est loin de répondre aux besoins de l’enseignement national en termes d’effectifs. Pour combler le déficit actuel, il faut plus de 27.000 enseignants supplémentaires, selon les experts.

Le ministre Said Amzazi avait indiqué que son département a fait des efforts dans l’augmentation des effectifs par le recrutement contractuel. Selon le ministre, 85.000 enseignants cadres des Académies régionales de l'éducation et de la formation ont été recrutés dans le cadre des contrats CDD dont 11.000 en 2016, 24.000 en 2017, 20.000 en 2018, 15.000 en 2019 et 15.000 en 2020. Avec les 17 000 qui seront recrutés l’année prochaine, leur nombre atteindra 102 000. 

Ceci va permettre de diminuer la pression qui pèse sur les écoles, le nombre d’élèves par classe excèdent parfois 60 et 70, a déclaré le ministre devant les députés de la Commission.

Rappelons que le projet de loi des Finances 2021 prévoit une augmentation de 4 milliards de dirhams du budget de l’Éducation nationale avec 2000 postes budgétaires supplémentaires. En somme, environ 75 milliards de dirhams seront alloués au secteur de l’éducation, dont 91, 05 % de dépenses de fonctionnement et 8,95 % de dépenses d’investissement.