L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Culture

Edition : L’art arabe sous le prisme de Brahim Alaoui


Rédigé par L'Opinion le Dimanche 19 Février 2023



Le 10 février, le Comptoir des Mines Galerie de Marrakech organisait la signature de l’intéressant ouvrage « Regard sur les artistes modernes et contemporains arabes » de Brahim Alaoui paru aux éditions Skira. Rencontre concomitante avec la 4e édition du 1-54 Art Fair de l’art contemporain africain. La publication est ainsi postfacée : « Après plus de trois décennies consacrées à la médiation interculturelle, Brahim Alaoui, ancien directeur du musée du musée de l’Institut du monde arabe à Paris, revient sur ses rencontres avec des artistes arabes chez eux ou dans leur exil. Il livre ainsi une connaissance de terrain et un regard sensible du travail d’une génération d’artistes modernes, souvent formés dans l’Europe d’après-guerre qui, une fois de retour dans leur pays, entament une réflexion sur leur identité et élaborent leur modernité postcoloniale. Il présente ensuite une sélection d’artistes contemporains qui, au tournant du XXI e siècle, s’est émancipée des voies classiques de la représentation, explore de nouveaux médiums et apporte une contribution originale à la dynamique globale de connexion et d’interaction artistique internationale. A travers cinquante portraits, on croise histoire de l’art et débats d’idées qui traversent le monde arabe depuis le début du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui, avec ses utopies, ses tragédies, ses résiliences et ses espérances. Une publication qui se veut aussi une contribution à la réflexion sur ‘’la modernité’’ repensée dans sa pluralité à l’aune des nouvelles valeurs requises par la mondialisation culturelle. »         
                                          
Banque d’images inédite

L’ouvrage qui énumère quelques artistes marocains (Farid Belkahia, Mohamed Melehi, Mohammed Kacimi, Mounir Fatmi, Najia Mehadji, Fouad Bellamine) se referme sur une interview fleuve de l’auteur réalisée par la critique d’art Pascale Le Thorel. On en tire ce passage qui renvoie à l’exposition de photographies d’artistes et d’intellectuels signées par l’auteur et accrochées au rez-de-chaussée de l’étonnant édifice qui abrite la galerie Comptoir des Mines : « J’ai une forte relation avec la photographie, depuis mon enfance. J’ai eu mon premier appareil à l’âge de 8 ans, un Kodak que m’a offert mon oncle. Je prenais des photos de famille, d’amis et de paysages en noir et blanc. Plus tard à Paris, je me suis formé à la technique photographique à l’Ecole des métiers d’art et je continue de pratiquer la photo dans le cadre de mes activités professionnelles -et aussi pour mon plaisir. Je suis l’actualité artistique de ce médium et mon appareil est toujours avec moi, encore aujourd’hui. Au cours de mes voyages et de mes visites d’ateliers, je prenais en photo les artistes, en adoptant une esthétique de ‘’prise sur le vif’’ chère à Cartier-Bresson, ce qui m’a permis de constituer une banque d’images inédites d’artistes que j’ai immortalisés dans leur lieu de vie ou de travail. » Dont est extraite cette belle série proposée par la galerie.
                                                                                                                          



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Mars 2024 - 10:58 Festival : Casablanca mêle intrigue et humour






🔴 Top News