Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Ecoles privées : la FNAC à la rescousse des parents d’élèves


Rédigé par Safaa KSAANI le Lundi 6 Avril 2020

Au moment où certaines écoles privées ne pensent qu’au profit, au détriment de celui des parents d’élèves, la FNAC réagit à point nommé.



M. Ouadie Madih, SG de la FNAC
M. Ouadie Madih, SG de la FNAC
En réaction au communiqué de l’Alliance de l’Enseignement Privé du Maroc, daté du 18 mars 2020, où elle a demandé au Chef du gouvernement de la faire bénéficier du Fonds spécial dédié à la lutte contre la pandémie Covid-19, la Fédération Nationale des Associations du Consommateur (FNAC) a publié, lundi 6 avril, un communiqué, portant défense aux consommateurs, en l’occurrence les parents d’élèves des écoles privées.

Pour la FNAC, l’Alliance a commis une erreur en mettant de côté son rôle éducatif et pédagogique, au privilégiant le profit économique. Pour ce qui est des écoles privées, la FNAC fait savoir, dans son communiqué, qu’elles disposent de fonds supplémentaires grâce aux frais réglés à l’avance par les parents et tuteurs consommateurs, à travers le paiement des frais de scolarité par trimestre (pratique non encadrée).

Face à ces « aberrations », la FNAC, en tant qu’organisme de défense de droits économiques du citoyen et acteur éducatif, invite toutes les parties prenantes à resserrer les rangs.
 
Recommandations de la FNAC
Compte tenu des conséquences économiques subies par les ménages marocains à cause du covid19, la FNAC s’adresse à l’Etat et aux écoles privées.  « En cette période de crise nationale, des solutions adaptées pour le bien-être général doivent être mises en œuvre, notamment dans les grandes villes, où presque 80% de la classe moyenne enseignent leurs enfants dans les écoles privées », a affirmé M. Ouadie Madih, Secrétaire Général de la FNAC.

Ainsi, la FNAC défend le droit des parents d’élèves d’être assurés que les autorités de tutelle exercent un contrôle sur les écoles privées, pour garantir le déploiement des moyens nécessaires à la continuité pédagogique, y compris en ce qui concerne les examens. « De la même manière que l’Etat a mis en place un dispositif de continuité pédagogique, de la même manière qu’il doit pouvoir trouver des mécanismes de contrôle, l’Etat saura faire ce contrôle. Le poursuivre relève des directions du ministère de l’Education nationale, et des Académies Régionales de l’Education et de la Formation. Ces dernières doivent contrôler directement l’usage des outils d’enseignement à distance : la plateforme Massar, l’organisation des examens, entre autres mesures », explique Mme Leila Alaoui Benhachem, conseillère juridique de la FNAC.

En plus, la FNAC propose de faire bénéficier aux parents en difficulté, des solutions de paiements échelonnés, leur permettant de continuer à remplir leurs engagements. L’exigence des frais d’inscription devrait être suspendue jusqu’au mois de septembre 2020.

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 21:09 PLF 2021 : les cinq piliers recommandés par la CGEM