L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Conso & Web zone

Echos Electrick : Lancement du projet NO LOGO au Maroc


Rédigé par Rime Taybouta le Jeudi 3 Mars 2022

Du 14 février au 04 Mars, plusieurs ateliers d’expérimentation et résidences artistiques se dérouleront à Chefchaouen, Tiznit et Casablanca, ainsi qu’une tournée du 04 au 19 mars 2022 dans le cadre du nouveau projet NO LOGO.



L’association tunisienne Echos Electrik lance son projet No Logo au Maroc, un projet de promotion artistique et culturelle trans-maghrébin à dimension collaborative. Décentralisé et itinérant, il se présente au public sous une structure gonflable, La Bulle, nomade et éphémère, bâtie avec la participation des différents partenaires dans les villes où le projet fait escale. Pour l’étape marocaine, le choix s’est porté sur les villes de Tiznit, Chefchaouen et Casablanca.
 
Le projet se déroule en deux phases: d’abord, les ateliers d’expérimentations et résidences artistiques, entamés depuis le 14 février et qui sont quasiment tous dédiés aux nouvelles technologies et à la création numérique. Développés par des acteurs indépendants -artistes, ingénieurs, designers ou musicologues-  en partenariat avec des structures locales telles que L’Blend à Tiznit ou Le Boultek à Casablanca, les résultats de ces ateliers viendront enrichir la programmation de la tournée No Logo, phase finale du projet, prévue du 04 au 06 mars à Saha Kobra à Chefchaouen, du 11 au 13 mars à Sahat Al Istiqbal à Tiznit et du 17 au 19 mars au Parc de la Ligue Arabe à Casablanca. 
 
Parmi les ateliers programmés, celui autour du vidéomapping animé par Vincent Sanjivy à l’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca. S’étalant sur une période de 7 jours, l’atelier, qui aborde à la fois la création de contenu et sa mise en place technique, débouchera sur la réalisation d’un mapping architectural de l'amphithéâtre de l’école. L’atelier Aji Nahkilek utilise la réalité virtuelle pour documenter la ville vue par ses habitants. Animé par Zied Meddeb Hamrouni, ce workshop a pour objectif principal d'accompagner les participants dans un processus de création autour de la vidéo 360° et des apports que la Réalité Virtuelle au processus de narration audiovisuelle. Le projet aboutira à une œuvre en vidéo immersive 360°. La construction de la Bulle qui abritera bientôt les soirées No Logo prend elle aussi, la forme d’un workshop, Bulle Building. Il a démarré à Chefchaouen en février dernier avec les élèves du lycée  Prince Moulay Rachid qui s’initient à la conception de la cette structure tout en apprenant les bases de l’architecture gonflable et les principes du mouvement DIY.
 
Le projet cherche également à impliquer les artistes locaux avec une Carte Blanche à la ville, un moment où La Bulle est mise à la disposition des artistes, collectifs et acteurs locaux pour leur offrir un espace d’expression face au public. Du 04 au 19 mars, la bulle se transformera en espace de diffusion en programmant concerts, sorties de résidences, projections, performances et expositions. Parmi les artistes invités à se produire aux soirées No Logo: Jubantouja, Noussayba Lahlou, Betweenatna, Abdellah Hassak (aka Guedra Guedra), Baba Ben…
 
Pour cette escale marocaine, en plus de son partenaire parisien le collectif La Bulle, NO LOGO s’entoure d’un ensemble de partenaires locaux, pour l’organisation de cette édition: le studio indépendant de production de podcasts “Les Bonnes Ondes” comme partenaire principal, l’association L’Blend pour la coordination de l’étape de Tiznit mais aussi l’École des Beaux arts Casablanca, Le Boultek, centre de musiques actuelles, Casa Event & animation, Le Centre culturel Les étoiles de Sidi Moumen, l’association CasaMémoire, Le Théâtre de l’Opprimé Casablanca, le collectif Kounaktif et des artistes comme Normal, ReqTeq, Ed Oner…



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Septembre 2022 - 15:46 iPhone 13 : Surprenante chute des prix






🔴 Top News