Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Doukkala / Sucrerie : Saison difficile, bilan encourageant !


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Mardi 4 Août 2020

Malgré une saison betteravière avare en pluviométrie, compliquée avec une dotation faible en irrigation, la Sucrerie de Sidi Bennour a pu sortir son épingle du jeu.



Doukkala / Sucrerie : Saison difficile, bilan encourageant !
La sucrerie de Sidi Bennour a réalisé un bilan de campagne 2020 très encourageant, avec une production en betterave à sucre de près de 1.260.000 tonnes sur une superficie de 18.100 ha avec une richesse de 17,5%. En données chiffrées Cosumar aurait mobilisé pour cette campagne 2019-2020 quelque 400 camions de livraison de la betterave et 25 machines d’arrachage. La capacité de traitement de l’usine est de 15.000 T/jour dont 34% en pain de Sucre et 66% en Sucre granulé. 

Entre autres données non moindres la sucrerie assure 40% de la production nationale de la betterave à sucre, avec à la clé quelque 1,2 millions jours de travail, alors que la valeur de la production principale est de 40.000 dirhams par jour et 799 millions de dirhams comme valeur de production totale. 

L’opération d’arrachage précoce a débuté comme prévu en début du mois d’avril dernier, alors que le taux de mécanisation d’arrachage a atteint près de 77%. L’introduction de l’irrigation par goutte à goutte a été assurée sur une superficie de 500 Ha, avec une mécanisation du semis de 100%.

Covid-19 oblige, la sucrerie des Doukkala et ses partenaires, l’ORMVAD et l’Association des Producteurs de Betterave, avaient en effet pris toutes les mesures de précaution et proactives nécessaires lors de la campagne d’arrachage de betterave à sucre pour lutter contre la pandémie. Entre autres, la généralisation de l’arrachage mécanique, le paiement des producteurs par virement bancaire, mais aussi la limitation des rassemblements entre agriculteurs, camionneurs, et prestataires agricoles, la sensibilisation des agriculteurs au port obligatoire de masques, utilisation de gel hydroalcoolique et le lavage fréquent des mains avec de l’eau et du savon et du respect de la distance de 1 m entre les personnes, le contrôle du mouvement des camions, des arracheuses, des chargeuses,… à l’aide des GPS, la réduction de l’effectif du personnel présent à la sucrerie de 50% en donnant la possibilité à certaines personnes de travailler depuis leurs maisons «Télétravail » particulièrement les personnes qui ont des maladies chroniques, la fourniture de tous les moyens de désinfection et la distribution des masques de protection et des solutions hydroalcooliques à tous les participants dans l’opération d’arrachage et de transport de la betterave à sucre, la désinfection des locaux et de tous les moyens de transport de betteraves à sucre à l’intérieur et à l’extérieur de l’usine, l’utilisation de la digitalisation dans toutes les étapes de production de la betterave à sucre par l’usine du semis à l’arrachage et le paiement des producteurs, etc...

Et bien entendue, toute cette batterie de mesures a eu un grand impact sur l’avancement de la campagne d’arrachage de la betterave à sucre ainsi que sur son avancement dans les meilleures conditions.

Mohamed LOKHNATI