Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Doukkala : Promotion du tourisme équestre


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Mardi 23 Juin 2020

Une coopérative agricole, s’étant trouvé une nouvelle vocation, s’est tournée vers le tourisme équestre. Un chalenge difficile mais pas impossible…



Doukkala : Promotion du tourisme équestre
Le secteur du tourisme équestre dans les Doukkala est sans nul doute un créneau juteux qui reste encore vierge et prometteur à plus d’un titre. Là où plusieurs structures ont jusqu’ici échoué, la coopérative agricole « Al Khayr-Al Khayl » le réussi aujourd’hui tellement bien. Un petit collectif parti avec presque rien, mais qui résiste fort, grâce à la conviction, mais aussi à la dynamique et à la persévérance de ses membres.

 Notre challenge semble très difficile mais pas impossible », indique El Mostapha El Mounim, président de la coopérative. « Nous avons tenté d’une pierre deux coups. Malgré l’handicap des moyens, nous avons pris le taureau par les cornes, ciblant comme objectifs l’élevage de chevaux de race pure, pour pérenniser la race d’une part et de l’autre, explorer le monde du tourisme équestre valorisant encore plus le cheval et par-là le tourisme équestre dans les Doukkala »

Pour en arriver-là, la coopérative agricole « Al Khayr -Al Khayl » aurait cravaché très fort depuis sa création en 2009, avant de pouvoir s’imposer en attirant l’attention des pouvoirs publics, pour de jouir en 2017 de l’appui de l’INDH, et remettre en scelles son projet et relancer ses magnifiques randonnées à cheval. 

En effet, forte de l’ambition de ses membres et du savoir-faire de deux accompagnateurs, la coopérative a réussi à relancer depuis Juillet 2019 ses randonnées équestres avec une écurie de quatre chevaux de race pure, réputés pour la rando et particulièrement adaptés à leur environnement.

Chaque randonnée est étalée sur une durée de trois jours et deux nuits pour un parcours d’environ 100 km. Il comprend la visite du site historique de la Kasbat de Boulaouane, en passant par les barrages Dawrate de Sidi Ali et celui de Ben Maachou, à hauteur de Ouled Rahmoune, jusqu’aux rives de la vallée de l’Oued Oum Rbiâ d’Azemmour.

Les itinéraires de randonnée équestre avec structures d’hébergement sont aménagés avec beaucoup de soin.

Dans le contexte actuel où les sports de nature connaissent un réel engouement, structurer et développer les infrastructures destinées aux meneurs et cavaliers randonneurs devient un réel enjeu. Persuadés que le tourisme équestre, moyen ludique et original de découvrir de nouveaux espaces, participe à la valorisation et au dynamisme des territoires, les membres de la coopérative agricole « Al-khayr – Al-khayl », appellent les parties concernées à plus d’appui et de mesures de motivations, pour booster le secteur du tourisme équestre dans les Doukkala et en faire un réel vecteur, à même de soigner l’image de la région et la propulser parmi les destinations les plus attractives au monde, conclut sur une note d’espoir El Mostapha El Mounim, président de la coopérative.

Mohamed LOKHNATI

  


Dans la même rubrique :
< >