L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Digitalisation: Ghita Mezzour signe deux conventions avec l’Agence allemande GIZ


Rédigé par Mina Elkhodari Vendredi 15 Septembre 2023

Le ministère de la Transition Numérique et de la Réforme de l’Administration vient de sceller deux conventions de partenariat avec l’Agence allemande, GIZ, pour la mise en œuvre de deux projets prioritaires pour le Royaume. Le premier consiste à soutenir la digitalisation de l’administration publique de sorte à améliorer les services offerts aux citoyens, alors que le deuxième consiste à appuyer la digitalisation des TPME marocaines afin de les adapter aux nouvelles exigences du marché.



Le chantier de la transformation numérique, mené depuis quelques années par le Royaume, continue de faire objet de partenariats avec plusieurs pays, notamment la République fédérale de l’Allemagne. En effet, le ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration a procédé, ce vendredi 15 septembre, à la signature de deux conventions prometteuses avec l’Agence allemande pour la Coopération internationale, connue par « GIZ » ou en allemand par « Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit ».

Ceci dans une cérémonie présidée par la ministre de la Transition numérique, Ghita Mezzour, en présence de l’Ambassadeur de l’Allemagne au Maroc, Robert Dölger, ainsi que de la Directrice résidente de l’Agence GIZ au Maroc, Kathrin Lorenz.

Dans le détail, la première convention porte sur la mise en œuvre d’un projet relatif à la transition numérique de l’administration publique, et s’étale sur une période de trois ans avec un budget de 3 millions d’euros. Ce projet vise, en premier lieu, à soutenir les administrations publiques de sorte à améliorer le panel de services offerts aux citoyens, puis, en deuxième lieu, à assurer une mise en place optimale de la coopération avec la sphère numérique, avec notamment comme perspective d’accélérer la transition numérique du secteur public au Maroc.

« L’idée consiste à mettre en place un programme transverse d’accompagnement au sein des administrations publiques, et de déployer une communauté des ambassadeurs du numérique au sein des administrations publiques. Il s'agit aussi d’écouter les besoins et le degré de satisfaction des usagers, à travers le prisme des citoyens et des entreprises », a précisé la ministre de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, soulignant que l’objectif ultime de cette initiative est « d’accroitre l’efficacité et la performance de l’administration marocaine et surtout de donner plus de lisibilité et de visibilité sur les procédures et démarches administratives, au citoyen, conformément aux hautes orientations royales.

La deuxième convention, quant à elle, s’inscrit dans le cadre du projet d’inclusion numérique des très petites, petites et moyennes entreprises (TMPE) et s’étale sur une période de 4 ans pour un budget de 5 millions d’euros. Celle-ci vise à renforcer les moyens techniques et organisationnels des administrations et acteurs étatiques dans le domaine de l’inclusion numérique des TMPE, à inciter la création d’offres et de services dédiés aux besoins spécifiques des TMPE, mais aussi à améliorer l’aptitude de ces derniers à choisir les services appropriés pour réussir cet objectif.

Il s’agit, en d’autres termes, d’«initier les TPME aux potentialités d’innovation, de compétitivité et de performance que le numérique recèle et renforcer leur capacité à utiliser des services appropriés pour leur transformation numérique», souligne Ghita Mezzour.

Intervenant lors de cette cérémonie, la ministre de tutelle a rappelé l’importance dont revêt la transition numérique pour le Royaume, que ce soit au niveau du secteur public ou privé, insistant, à cet égard, sur l’apport significatif de GIZ dans ce sens.

Pour sa part, Robert Dölger, Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Maroc s’est dit heureux de pouvoir mettre en œuvre les deux projets financés par le ministère allemand de la Coopération Économique et du Développement, le BMZ.

Le diplomate s’est de même montré optimiste quant à l’apport des deux projets en vigueur dans le développement d’un écosystème numérique fort afin de promouvoir l'innovation numérique, stimuler la croissance économique et accélérer la modernisation de l’administration publique.

Même son de cloche chez le Directrice résidente de GIZ au Maroc, Kathrin Lorenz, qui a exprimé l’engagement de l’Agence à accompagner et à soutenir les différentes actions menées au Maroc, en particulier dans le domaine de la transformation numérique.

Les deux conventions conclues entre le ministère de la Transition numérique et l’agence GIZ promettent de très beaux jours pour l’administration publique et le tissu économique des TMPE, dans la mesure où elles permettront d’atteindre une transformation digitale responsable et inclusive.








🔴 Top News