Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Désinfection de la prison locale de Khénifra


Rédigé par Kenza Aziouzi le Vendredi 10 Avril 2020

Afin d'empêcher la propagation du nouveau coronavirus, des opérations de désinfection se poursuivent de manière régulière dans la prison locale de Khénifra.



Au sein de la prison locale de Khénifra, les opérations de désinfection se poursuivent, afin d’éviter toute éventualité de contagion parmi les pensionnaires de cet établissement carcéral.

Menée par le Bureau Communal d’hygiène (BCH), en application du programme d’urgence conçu par le Conseil communal, et à la lumière des dispositions relatives au confinement sanitaire, cette opération s’inscrit dans le cadre d’un ensemble de mesures préventives prises par les autorités locales de la province pour lutter contre la propagation du Covid-19 et ce, conformément aux mesures adoptées par les autorités compétentes au niveau national.

Dans une déclaration à la MAP, le chef de la division de la Santé à la commune de Khénifra a souligné que cette opération s’insère dans le cadre d’une campagne de désinfection à grande échelle de l’ensemble des espaces et institutions publiques de la ville, sous la supervision d’une équipe médicale relevant du BCH et de techniciens de la Santé pour la mise en œuvre optimale des mesures de désinfection et de stérilisation conformément aux normes médicales établies.
« Ces opérations se poursuivent de manière régulière dans le cadre de mesures préventives et proactives entreprises dans le souci de juguler la propagation du nouveau coronavirus et pour assurer un suivi méticuleux de la situation épidémiologique dans la province » : a-t-il lancé.

Lors d’une session extraordinaire, tenue récemment, le conseil provincial de Khénifra avait décidé le transfert de crédits pour le financement de nouvelles mesures préventives contre la pandémie du Covid-19. L’instance élue avait également décidé de placer l’ensemble de ses équipements logistiques et de ses ressources humaines à la disposition des autorités locales de la ville pour faire face à cette pandémie.

Par ailleurs, la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) avait annoncé la mobilisation de son personnel travaillant dans les établissements pénitentiaires, en vue de protéger les pensionnaires, l’espace carcéral, le personnel ainsi que les membres de leurs familles contre la contamination par le COVID-19, et ce, en les mettant en quarantaine.


Avec Map

  


Dans la même rubrique :
< >