Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Des élus démocrates appellent Joe Biden à suspendre la livraison d’armes au Maroc


Rédigé par Anass Machloukh le Dimanche 6 Mars 2022

Au moment où le Maroc attend la livraison des drones américains MQ-9B SeaGuardian, des élus démocrates font pression sur le président Joe Biden afin de suspendre les fournitures d’armes au Maroc sous prétexte du conflit du Sahara. Une tentative de pression qui ressemble à celles du lobby pro-algérien au Sénat américain. Détails.




L’animosité anti-marocaine semble contaminer le Congrès américain. Quelques élus démocrates ont envoyé une lettre au président Joe Biden afin de l’exhorter à cesser les ventes d’armes au Maroc sous prétexte qu’ils seront utilisés dans le conflit du Sahara. “Nous vous écrivons pour exprimer notre préoccupation concernant la politique actuelle des Etats-Unis à l’égard du Maroc et les revendications du Royaume sur le Sahara”, stipule la lettre dont le contenu a été publié par le média anglophone “todaynewsafrica”.

Les élus démocrates ont demandé la suspension de la livraison des drones MQ-9B SeaGuardian qui ont fait l’objet d’un accord conclu entre Rabat et Washington en décembre 2020. Au lendemain de la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara, l’administration de Donald Trump avait autorisé la vente de ces drones ultrasophistiqués en plus d'autres munitions à guidage de précision d’une valeur globale d’un milliard de dollars.

Les signataires de la lettre ont appelé leur président à s’abstenir de conclure tout accord militaire ou de vente d’armes avec le Maroc. Pour appuyer leur demande, ils ont avancé l'argument de “l’escalade violente” entre le Maroc et le polisario".

Parmi les signataires, on trouve Sarah Jacobs, Colin Allred , Dina Titus, Doyen Phillips, Juan Vargas, Susan sauvage, Ted Liu, Andy Levin, Joaquín Castro, David Cécillin et Karen Bass. La majorité de ces élus appartient à la mouvance progressiste et à l’aile gauche du Parti démocrate, connu pour ses positions radicales en matière de politique étrangère.

Cette tentative de pression qui ressemble à celles du lobby pro-algérien au Sénat, intervient quelques jours avant la visite de la sous-secrétaire d’Etat Sherman Wendy au Maroc du 8 au 9 mars. La responsable américaine effectue une tournée régionale du 4 au 11 mars qui inclut plusieurs pays dont le Maroc. Lors de cette visite, il est prévu qu’elle rencontre le Chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, et d’autres membres du gouvernement.

En s’opposant à la livraison d’armes au Maroc, les élus démocrates s’opposent à l’une des valeurs essentielles de leur propre parti qu’est le libéralisme. Le Parti démocrate est connu pour sa tendance libérale en matière économique. 

Rappelons que l'administration de Joe Biden a maintenu la reconnaissance de la marocanité du Sahara, décidée par l'ex président Donald Trump. Washington soutient toujours le plan d'autonomie proposé par le Maroc en 2007 comme solution crédible et réaliste pour régler le conflit régional qui dure depuis 1975.