Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Bien-Être

Déconfinement : Quels risques pour les asthmatiques et les allergiques ?


le Vendredi 15 Mai 2020



À partir du 20 mai, les asthmatiques et allergiques peuvent remettre le nez dehors librement. Mais de mi-mai à fin juin, le pic annuel de la circulation des pollens dans l’air est attendu. Ce qui complique la situation pour les personnes sensibles au niveau respiratoire.

Cette année la présence des pollens est « particulièrement intense et précoce », avertissent les allergologues. La hausse des températures attendue et l’ensoleillement font aussi monter le risque allergique, tandis que les averses le font sensiblement baisser. Cette période sensible pour les allergiques et asthmatiques est celle choisie par le gouvernement pour commencer un déconfinement progressif.

Quelles précautions au moment du déconfinement ?

Tout d’abord, « les patients asthmatiques et allergiques aux pollens doivent plus que jamais poursuivre leur traitement de fond en ce moment », insiste Dr Fatimazzahra Sqalli, pneumologue. À la sortie du confinement « tenez compte de la présence des pollens, il faut redoubler de vigilance », recommande-t-elle. 

En cas de manifestations allergiques (rhinite, yeux larmoyants, crises d’éternuement), il est conseillé de prendre rendez-vous avec un médecin ou un allergologue afin de se faire prescrire un traitement adapté. Les réactions allergiques et les crises d’asthme risquent d’être plus nombreuses chez les personnes sensibles aux pollens, prévient la pneumologue. « Les allergiques devront prendre plus de précautions encore (comme se laver les cheveux après être sortie, ou aérer chez soi tôt le matin ou tard le soir) », ajoute la spécialiste. En cas de crise d’asthme, il est nécessaire de téléphoner à son médecin et de suivre le traitement adapté. Si certains corticoïdes anti-inflammatoires sont déconseillés en pleine épidémie du Coronavirus, ce n’est pas le cas des traitements par corticoïdes inhalés prescrits aux asthmatiques.

Quels risques face au Covid-19 pour les allergiques et asthmatiques ?

A partir du 20 mai, date du déconfinement progressif, le virus n’aura pas disparu. Les personnes allergiques et/ou asthmatiques doivent-elles s’inquiéter ? Pour Dr Sqalli, « les allergiques modérés et les asthmatiques dont l’état de santé est bien contrôlé par un traitement de fond adapté n’ont pas de risques particuliers vis-à-vis du nouveau Coronavirus. Il leur est conseillé d’être vigilant à leur réaction allergique et de consulter un médecin qui pourra majorer le traitement dans cette période ». En période de confinement et post-confinement, la plupart des spécialistes proposent des téléconsultations en ligne sur rendez-vous.