Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Décathlon Maroc met ses masques Easybreath à la disposition des autorités sanitaires


Rédigé par Safaa KSAANI le Mercredi 8 Avril 2020

Décathlon Maroc vient d'annoncer sur sa page Twitter qu'elle arrêtait la vente de ses masques de plongée Eaysybreath et qu'elle les mettaient à la disposition des autorités sanitaires du pays en vue d'un éventuel usage en tant que respirateurs de fortune ou de protection de substitution.



Des masques qui font d'habitude la joie des enfants en bord de mer
Des masques qui font d'habitude la joie des enfants en bord de mer
L'enseigne française d'articles de sport dont les masques intégraux de plongée sous-marine Easybreath s'étaient révélés potentiellement convertibles en respirateurs de substitution vient de décider l'arrêt de la vente de ces masques au Maroc. 

Dans un message publié sur sa page Twitter, Décathon informe en effet que ses célèbres masques de snorkeling qui font le bonheur des apprentis plongeurs en piscines et en bord de mer sont désormais retirés de la vente au Maroc. 

Par la même occasion, l'entreprise française a annoncé mettre son stock de masques qui étaient proposés dans ses magasins marocains au prix unitaire de 269 dirhams, à la disposition des autorités compétentes, en l'occurrence sanitaires, pour un éventuel usage détourné en tant que respirateurs de fortune ou protections de substitution. 

L'offre généreuse de Décathlon n'a encore suscité aucune réaction officielle de la part des autorités sanitaires du Maroc. Et à moins d'un besoin impérieux qu'on ne souhaite guère, on imagine bien que sa portée restera plus symbolique qu'autre chose. Elle sera de toute façon appréciée à sa juste valeur. 

 

Respirateurs de fortune

Le tweet généreux de Décathlon
Le tweet généreux de Décathlon
Pour rappel, Il y a moins d'une semaine, la presse nationale se faisait l'écho d'un collectif d'ingénieurs marocains auto-baptisé "Ingénierie VS covid19Maroc" qui aurait tenté de convertir les masques Easybreath en respirateurs de fortune.

En même temps, le 30 mars, la presse hexagonale faisait état de la décision de Décathlon de stopper la vente de ces masques pour faire don d'un lot de 30.000 Easybreath au personnel soignant qui pourrait s'en servir comme bouclier contre les projections porteuses de virus, au vu de sa légendaire étanchéité. 

L'idée de l'utilisation de ces masques comme protection avait germé auparavant en Italie frappée de plein fouet par la pandémie de coronavirus. Souhaitons que notre pays n'en aura jamais besoin et que nos enfants les utiliseront plutôt et au plus vite en bord de mer. 

  


Dans la même rubrique :
< >