Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Débordements au Mondial de karting: le pilote s'excuse et renonce à la compétition


Rédigé par la Rédaction (avec AFP) le Mercredi 7 Octobre 2020



Débordements au Mondial de karting: le pilote s'excuse et renonce à la compétition
Le pilote qui a lancé son pare-choc puis s'est battu avec un adversaire lors de la finale du Championnat du monde de karting à Lonato en Italie dimanche s'est excusé sur Facebook et a annoncé renoncer à la compétition.

"Je voudrais m'excuser auprès de la communauté du sport automobile pour ce que j'ai fait. Il n'y a pas d'excuse pour expliquer pourquoi j'ai commis un acte aussi honteux, c'est quelque chose que je n'avais jamais fait en 15 ans de carrière, et j'espère vraiment que personne d'autre n'aura à revoir cela à l'avenir", écrit Luca Corberi dans un message diffusé en fin de journée lundi.

"J'ai décidé de ne plus participer à aucune autre compétition de sport automobile pour le reste de ma vie, je ne rends pas justice moi-même, c'est simplement la bonne chose à faire", ajoute-t-il.

"Après la course, quand j'ai été appelé par les commissaires sportifs, je leur ai demandé de me retirer ma licence parce que j'étais pleinement conscient de mes erreurs irréparables", continue-t-il. "Mais comme ils me l'ont montré, ils n'ont pas le pouvoir de le faire", précise aussi l'Italien de 23 ans.

Après un accrochage pendant l'épreuve, Corberi avait lancé le pare-choc de son kart sur un concurrent, son compatriote Paolo Ippolito, sans faire de dégâts, avant d'en venir aux mains avec lui après la course, dans ce qui s'est transformé en une bagarre générale.

Relayées sur les réseaux sociaux, les images ont été sévèrement commentées par plusieurs pilotes et anciens pilotes, dont le champion du monde de F1 2009 Jenson Button qui demandait le "bannissement à vie" de Corberi.

"Ce comportement est inacceptable dans notre sport. Ces individus devront répondre de leurs actes", avait aussi commenté le Brésilien Felipe Massa, ex-pilote de F1 et responsable de la commission karting au sein de la Fédération internationale du sport automobile (FIA).

Organe régulateur du sport auto, la FIA a indiqué lundi avoir ouvert une enquête sur ces incidents.