L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

De la Marche Verte à la marche de la prospérité


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Lundi 7 Novembre 2022



De la Marche Verte à la marche de la prospérité
Ce sont les contours d’une séquence cruciale et historique dont les bienfaits rejailliront sur les générations présentes et futures que Sa Majesté le Roi Mohammed VI vient de brosser dans Son discours de la Marche Verte, en cette soirée du dimanche 6 novembre 2022.

Dans un exposé concis mais détaillé, le Souverain a résumé les axes majeurs de la stratégie saharienne du Maroc visant à ériger cette région longtemps tiraillée par les impacts d’un conflit créé de toutes pièces par l’Algérie, en voie de prospérité profitable à une aire géographique qui s’étend des fins fonds de l’Afrique de l’Ouest, jusqu’aux confins de l’Europe occidentale. Sur le plan interne, le Roi s’est réjoui du quasi-achèvement du programme de développement des provinces du Sud dont il avait donné le coup d’envoi à Laâyoune puis à Dakhla, respectivement en 2015 et 2016.

En l’espace d’un peu moins de sept années, ce programme, voulu comme la déclinaison socio-économique de la lutte nationale pour la défense de la marocanité du Sahara et qui était doté au départ d’un budget de 77 milliards de dirhams, a atteint un taux d’engagement de 80% avec un budget qui avoisine aujourd’hui les 82 milliards de dirhams.

Mais au-delà des chiffres, c’est surtout sur le terrain que les réalisations sont les plus palpables. En témoigne, comme le rappelle le Souverain, le spectaculaire essor infrastructurel que connaît la région qui a vu émerger en un temps record la voie express Tiznit-Dakhla actuellement en phase de finalisation et qui verra bientôt la construction du grand port Dakhla Atlantique. L’ensemble de ces chantiers auxquels s’ajoutent ceux ayant trait au domaine halieutique, à l’agriculture, au phosphate, à l’eau et à l’assainissement, a permis une amélioration significative de la qualité de vie des population locales, tout en créant des milliers d’emplois à leur profit.

Afin de pérenniser cet élan réformateur, le Souverain a exhorté le secteur privé «à maintenir l’engagement qu’il a pris de rehausser le niveau de l’investissement productif dans ces provinces et à mettre plus particulièrement l’accent sur les projets à vocation sociale»… et d’appeler à ce que «la dynamique de développement dans nos Provinces du Sud explore de nouvelles possibilités et de nouveaux horizons, notamment dans les secteurs porteurs de l’économie bleue et des énergies renouvelables».

Mais c’est surtout sur le plan régional et international que le Sahara marocain est appelé dans la vision Royale à tirer profit de sa position en tant que prolongement historique et naturel du Maroc vers sa profondeur continentale, et surtout en tant que précieux chaînon d’arrimage entre l’Afrique et l’Europe. Dans ce sens, le Roi du Maroc a rappelé la signature récente à Rabat du Mémorandum d’entente avec la CEDEAO et à Nouakchott avec la Mauritanie et le Sénégal, en tant qu’étapes décisives pour la concrétisation du projet structurant de Gazoduc Nigeria- Maroc dont les bienfaits pro teront à l’ensemble de la région ouest-africaine et à ses quelque 440 millions d’habitants. La marche vers le progrès et la prospérité ne fait donc que commencer.




Majd EL ATOUABI

 



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Janvier 2023 - 15:45 Al Boraq à Marrakech : Sacré boute-en-train !






🔴 Top News