L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

De Mistura à Pretoria : Pas qu’une question de timing !


Rédigé par Saâd JAFRI le Jeudi 1 Février 2024



De Mistura à Pretoria : Pas qu’une question de timing !
Lors d’un point de presse lacunaire, le porte-parole du Secrétaire Général de l’ONU a annoncé une visite de l’Envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations Unies pour le Sahara, Staffan De Mistura, en Afrique du Sud, à l’invitation du gouvernement de Cyril Ramaphosa. Un déplacement étonnant au cours duquel la question du Sahara a été abordée avec des responsables sud-africains notoirement hostiles à la position marocaine et surtout non concernés ni de près ni de loin par ce dossier, dont les parties prenantes sont gravées dans le marbre des rapports du Conseil de Sécurité. Il s’agit en l’occurrence du Maroc, la Mauritanie, les séparatistes du Polisario et leurs parrains algériens mentionnés autant de fois que le Royaume dans la Résolution 2703, ce qui prouve l’implication directe de l’Algérie dans ce conflit artificiel.

C’est dire qu’en impliquant l’Afrique du Sud, dénoncée moult fois par la diplomatie marocaine du fait de sa complicité avec Alger et le Polisario, De Mistura, qui, jusque-là, faisait preuve d’exemplarité procédurale, commet une entorse monumentale qui risque de mettre en péril l’agenda tracé par le Conseil de Sécurité. Car oui, Pretoria, qui vient de perdre la présidence du Conseil des Droits de l’Homme face au Maroc, a montré, au fil des années, sa partialité dans ce dossier, comme en témoigne la lettre belliqueuse du dénommé Brahim Ghali, qu’elle a transmise aux membres du Conseil de Sécurité à la veille de la 67ème session de la Commission de la Condition de la Femme et de la Journée Internationale des Femmes.

Une lettre qui fait l’apologie de la guerre et des actes terroristes, balayant d’un revers de la main la dynamique de paix, portée par le Conseil de Sécurité et la grande majorité de la communauté internationale. Une lettre qui prouve à quel point les polisariens sont assoiffés de sang et qu’ils se considèrent au-dessus du droit international. Une lettre qui adressait des menaces terroristes au Maroc, et qui ont été exécutées à Smara en octobre dernier, causant la mort d’un jeune marocain. Il ne faut donc pas s’étonner de voir la mission de Staffan De Mistura se raidir dans l’avenir !







🔴 Top News