L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Conso & Web zone

DGSN et META : Un dispositif dédié à la recherche des enfants disparus


Rédigé par Mariem LEMRAJNI le Lundi 24 Octobre 2022

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), et la Société technologique multinationale américaine, propriétaire de Facebook, Instagram et WhatsApp META, envisagent un partenariat pour mettre en place un nouveau programme intégré d’alerte et de recherche des enfants déclarés disparus dans des circonstances suspectes.



Ph: DR
Ph: DR
Ce programme consiste en un ensemble de mesures visant à renforcer le système de protection de l’enfance. Il inclut le mécanisme américain «Amber Alert», disponible sur la plateforme «Facebook », relatif au signalement et à la recherche d’enfants disparus. En outre, les deux parties qui se sont engagées à renforcer leur coopération par le biais de nouveaux systèmes d’information. Cette approche vise à accélérer les recherches afin de trouver ces enfants victimes de l’exploitation et les mettre sous protection.

Ce dispositif implique une révision complète de la procédure de signalement et de recherche des enfants disparus par les services de police compétents. Le mécanisme de signalement sera modifié et renforcé par de nouvelles données. Ceci dans la prise en considération d’un ensemble de données cruciales pour déterminer la localisation de l’enfant disparu. Il s’agit notamment d’assurer un suivi au niveau des différentes étapes de recherche, selon un dispositif très fiable.

Des actions prévues dans le cadre de ce partenariat avec la Fondation «META», vont aider à la circulation d’alertes en temps réel sur les cas de disparition via le réseau «Facebook». Ce processus couvrira initialement les comptes ouverts au sein de la zone géographique où la disparition a été signalée. Bien souvent, les partenariats se créent par opportunisme, mais en faisant l’état des lieux, on constate une autre perspective, celle d’une action humanitaire.

L’initiative comporte un renforcement des hypothèses de localisation des enfants disparus dans des délais plus courts, pour augmenter les chances de neutraliser les dangers d’agressions physiques ou psychologiques qui peuvent en découler. Les victimes courent donc un sérieux danger forcé ou volontaire durant la période de disparition. Relativement à cette situation déplorable et vu les efforts à déployer au profit de ces enfants, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) avait lancé une série d’ateliers de réflexion et de concertation sur les mécanismes d’appui à la recherche judiciaire.

Cette initiative vise à rechercher les enfants disparus et à les protéger de toute forme d’agression. Cet engagement se traduit notamment à travers des actions de préparation des services de la sûreté nationale et de renforcement de leurs compétences notamment par l’acquisition des dernières technologies électroniques et informatiques dans le domaine du contrôle de la criminalité et de la protection de la sécurité des personnes, résidents et étrangers.

A cette occasion, la Direction générale de la sûreté nationale a anticipé ce mécanisme par des discussions et des consultations intensives avec maintes institutions nationales concernées.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2022 - 18:48 AirJet : Nouvelle technologie de refroidissement de PC







🔴 Top News