Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

DGAPR : Une légère baisse des contraventions notifiées au ministère public


Rédigé par Safaa KSAANI le Mercredi 12 Mai 2021

Dans son rapport annuel d’activités au titre de l’année 2020, rendu public lundi 10 mai, la Délégation Générale à l’Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR) relève que 13.356 contraventions ont été enregistrées au cours de l'année dernière contre 14.461 affaires en 2019.



Contrôle des bagages à main des visiteurs dans un établissement pénitentiare
Contrôle des bagages à main des visiteurs dans un établissement pénitentiare

Selon le rapport annuel de la DGAPR, le nombre de contraventions notifiées au ministère public est passé de 14.461 affaires en 2019 à 13.356 affaires en 2020, soit une baisse de 7,64%.  Dans les détails, les cas de possession de drogue ont diminué de 48,16%, les saisies de téléphones portables de 91,73%, les saisies d'argent de 63,80% et le nombre de saisies d'objets tranchants de 47,08%.
 

Concernant l'évaluation de l’introduction des paniers repas dans les établissements pénitentiaires, le rapport a révélé que cette mesure a permis de réduire largement le nombre de saisies de produits illicites en 2019 par rapport à 2016, avant l’entrée en vigueur de l’interdiction, en 2017.
 

Cette évolution positive des indicateurs de sécurité n’est pas le fruit du hasard. En effet, la DGAPR a renforcé la sécurité et la sûreté dans les établissements pénitentiaires à travers la sécurisation des installations et des bâtiments, entre autres, lit-on dans ledit rapport.
 

Ainsi, l'année 2020 a été marquée par l’équipement de pénitenciers de systèmes de surveillance électronique en vue de mettre fin à l’introduction d’objets interdits et de surveiller les zones sensibles et difficiles d’accès, ajoute-t-on.

 

29 établissements pénitentiaires sont équipés de systèmes numériques de surveillance par caméra, connectés à une salle de surveillance centrale. 33 autres établissements disposent d'un système de vidéosurveillance, alors que 6 établissements ont vu leurs systèmes renforcés par des caméras et des appareils de monitoring.


  


Dans la même rubrique :
< >