L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



International

Crise ukrainienne : Evacuation des familles du personnel de l’ambassade US en Ukraine


Rédigé par La rédaction le Dimanche 23 Janvier 2022

Le département d’État américain a ordonné aux familles du personnel de l’ambassade US à Kiev d’évacuer le pays. Samedi, un avion-cargo américain a livré 90 tonnes «d’aide létale pour la ligne de front de défense de l’Ukraine».



Crise ukrainienne : Evacuation des familles du personnel de l’ambassade US en Ukraine
La chaîne américaine « Fox News » a rapporté, samedi, citant des responsables américains (sous couvert d’anonymat) que « le département d’État a ordonné aux familles des employés de l’ambassade des Etats-Unis en Ukraine de se préparer à quitter le pays, à partir de lundi… ».

Le département d’État américain devrait encourager, dès la semaine prochaine les ressortissants américains à commencer à quitter l’Ukraine par les airs, sur des vols commerciaux « tant que ces derniers sont encore disponibles », a déclaré l’un des responsables. Les initiatives diplomatiques se poursuivent pour désamorcer les tensions et éviter la guerre, alors que le monde entier suit de près les mouvements militaires russes sur la ligne de front et le long de la frontière Ukrainienne.

La Russie mène actuellement des exercices conjoints avec la Biélorussie dans le nord et a massé environ 100 mille soldats à la frontière ukrainienne. Les Etats-Unis ont envoyé de nouvelles aides militaires en Ukraine. Un avion-cargo américain transportant 90 tonnes « d’aide létale, y compris des munitions pour la ligne de front de défense de l’Ukraine », a atterri à Kiev pendant la nuit de vendredi à samedi, a indiqué l’ambassade américaine sur son compte Twitter.

90 tonnes d’armes US livrées à Kiev

La première tranche d’aide militaire américaine récemment décidée par Joe Biden a été livrée à l’Ukraine dans la nuit de vendredi à samedi, a annoncé l’ambassade américaine à Kiev. Le 18 janvier, un haut fonctionnaire du département d’État a déclaré lors d’un point de presse que les livraisons d’armes à l’Ukraine étaient en cours et que d’autres étaient prévues dans les semaines à venir.

Samedi 22 janvier, l’ambassade américaine à Kiev a annoncé l’arrivée en Ukraine d’environ 90 tonnes d’armes létales. «La première cargaison d’aide récemment dirigée par le Président Biden vers l’Ukraine est arrivée ce soir. Cette livraison comprend près de 200.000 livres (90,7 tonnes) d’aide létale, y compris des munitions pour les défenseurs de première ligne de l’Ukraine», a indiqué l’ambassade sur son compte Twitter. La mission diplomatique a ajouté que cette livraison démontrait l’attachement des États-Unis à la capacité de défense ukrainienne face à la «menace russe».

«Cette aide, ainsi que les 2,7 milliards de dollars d’aide à la sécurité fournis à l’Ukraine depuis 2014, démontrent le ferme engagement des États-Unis à renforcer les défenses de l’Ukraine dans un contexte d’agression russe croissante», a tweeté l’ambassade.

Des fournitures d’armes sans précédent

Le 20 janvier, le ministère ukrainien de la Défense a annoncé que son pays recevait une assistance militaire sans précédent de ses partenaires internationaux. Les 17 et 18 janvier, des avions en provenance de Londres se sont posés en Ukraine avec des systèmes antichars portables à bord. Les pays baltes ont fait savoir vendredi qu’ils allaient envoyer des missiles américains Javelin et Stinger après y avoir été autorisés par Washington en début de semaine.

L’Allemagne continue de refuser les livraisons d’armes à l’Ukraine, mais promet celle d’un hôpital de campagne complet en février. «Le tout, y compris la formation nécessaire, cofinancé par l’Allemagne à hauteur de 5,3 millions d’euros», a précisé la ministre de la Défense Christine Lambrecht au Welt am Sonntag. «Je peux comprendre que l’on veuille soutenir l’Ukraine, c’est exactement ce que nous faisons déjà», assure la ministre dans une interview publiée dans la version dominicale du journal Die Welt. «Ainsi, un hôpital de campagne complet sera livré en février, avec la formation (du personnel) nécessaire », annonce-t-elle, précisant que le coût pour l’Allemagne s’élèverait à 5,3 millions d’euros.

«Nous avons également déjà fourni des respirateurs», précise Christine Lambrecht, ajoutant que l’Allemagne traitait «déjà les soldats ukrainiens grièvement blessés dans (les) hôpitaux de la Bundeswehr», l’armée allemande. «Nous sommes donc aux côtés de Kiev. Nous devons maintenant faire tout ce qui est en notre pouvoir pour désamorcer la crise», résume-t-elle. Kiev et les Occidentaux affirment ces derniers mois que la Russie a concentré des troupes à la frontière ukrainienne en préparation d’une invasion.

 



« Un prétexte pour augmenter les forces de l’Otan »

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a expliqué à maintes reprises que les forces armées russes étaient déplacées à l’intérieur du territoire national, qu’elles ne menaçaient personne et que cela ne devait regarder personne.

Moscou signale que les déclarations sur «l’agression russe» étaient utilisées en tant que prétexte pour augmenter le contingent de l’Otan dans les régions frontalières alors qu’il avait été demandé à ce que cela ne soit pas le cas dans les projets d’accords avec les États- Unis et l’Alliance.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a indiqué le 21 janvier que les États-Unis avaient promis de fournir leur réponse écrite aux propositions russes la semaine prochaine. Les documents sur les garanties de sécurité demandent que l’Alliance renonce à toute activité militaire en Ukraine, en Europe de l’Est, en Transcaucasie et en Asie centrale et s’engage à ne pas créer des conditions qui pourraient être considérées comme une menace.

 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Octobre 2022 - 17:07 L’Europe affiche son soutien aux Iranien(ne)s







🔴 Top News










 
Other