Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Crise libyenne : les organisations internationales saluent l’engagement du Maroc


Rédigé par La rédaction le Mardi 8 Septembre 2020

Alors que les réunions de entre les délégations du Parlement libyen et du Haut Conseil d'Etat se poursuivent à Bouznika, l’UA, l’UE et l’ONU saluent l’engagement du Maroc à trouver une solution pacifique à la crise libyenne.



Crise libyenne : les organisations internationales saluent l’engagement du Maroc
Ce mardi, le porte-parole de l’Union européenne (UE) Peter Stano a souligné que l’UE est «reconnaissante au Maroc pour son rôle actif» dans la résolution du conflit libyen. 

«L'UE accueille favorablement toute initiative visant à soutenir le processus de médiation mené par les Nations unies et à faire progresser la résolution du conflit libyen par le biais d'un processus politique», a affirmé Peter Stano. Il a indiqué dans ce contexte que «l'UE continuera à soutenir activement le peuple libyen dans ses aspirations à établir un pays pacifique, stable et prospère».

Dans le même registre, l’Union africaine a salué les efforts du Maroc en réunissant les représentants du Parlement et du Haut Conseil d'Etat libyens en vue de relancer le processus d’une solution politique à la crise libyenne. «Je salue les efforts du Maroc en réunissant les représentants du Parlement et du Haut Conseil d'Etat libyen en vue de relancer le processus d’une solution politique à la crise libyenne», affirme le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat dans un tweet publié lundi soir.

Hier lundi, l’Organisation des Nations-Unies (ONU) a également le "rôle constructif" du Maroc qui a contribué depuis le début de la crise libyenne aux efforts visant à parvenir à une résolution pacifique du conflit en Libye.

«Depuis le début de la crise libyenne, le Royaume du Maroc a joué un rôle constructif et a contribué aux efforts de l'ONU visant à parvenir à une résolution pacifique au conflit libyen», a souligné Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies.

«L’accord politique libyen signé en 2015 à Skhirat témoigne de l’engagement résolu du Maroc à trouver une solution à la crise libyenne aux côtés des Nations-Unies», a-t-il affirmé dans une déclaration distribuée à la presse internationale accréditée auprès de l'organisation mondiale. "Nous sommes convaincus que cette dernière initiative du Maroc aura un impact positif sur la facilitation par l'ONU du dialogue politique détenu et dirigé par les Libyens", a encore dit le porte-parole.

Rappelons que Le Maroc a accueilli, dimanche, des séances de dialogue libyen entre les délégations du Haut Conseil d'État et le Parlement de Tobrouk, visant à maintenir le cessez-le-feu et à ouvrir des négociations pour mettre fin au conflit entre les protagonistes libyens.

Il sied également de souligner que grâce aux efforts du Royaume un accord de règlement politique avait été trouvé à Skhirat, sous l’égide de l’ONU le 17 décembre 2015. Il avait permis la création d’un gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli, sous l’autorité de Fayez al-Sarraj.

Depuis cette étape historique, le Maroc, conscient que la stabilité de la Libye est importante pour la sécurité de l'ensemble de la région, n'a eu de cesse de multiplier les initiatives afin de mettre un terme à la crise libyenne en favorisant notamment le rapprochement des positions entre les différents protagonistes.

Notons que le dialogue libyen intervient quelques semaines après la visite au Maroc du président du Haut Conseil d'Etat libyen, Khaled Al Mechri et du président du Parlement libyen, Aguila Saleh, à l'invitation du président de la Chambre des Représentants du Maroc.

Il fait également suite à la visite au Maroc de la représentante spéciale et Cheffe de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) par intérim, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, Stéphanie Williams, dans le cadre des consultations qu'elle mène avec les parties libyennes, ainsi qu'avec les partenaires régionaux et internationaux afin de trouver une solution à la crise libyenne.

(avec MAP)

  


Dans la même rubrique :
< >