Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Crise coronavirus: Le CVE dévoile son plan pour l’informel


le Vendredi 27 Mars 2020

Après la réunion du 23 mars qui avait laissé beaucoup de monde sur sa faim, on en sait plus sur les mesures mises en œuvre par le CVE en faveur du secteur informel sèchement frappé par la crise du coronavirus.



Réunion du 23 mars du CVE
Réunion du 23 mars du CVE
Le Comité de Veille Economique (CVE) du lundi 23 mars 2020 s’était penché sur les mesures d’accompagnement en faveur du secteur informel directement impacté par le confinement obligatoire, sans toutefois s’y référer dans sa convention finale publiée le même jour et consacrée uniquement aux TPME affiliées à la CNSS. Cette lacune vient d’être comblée. L’informel dispose désormais de son propre plan, dévoilé en cette soirée du vendredi par le CVE.

Dans un communiqué parvenu à l’Opinion, celui-ci entame sa communication en relevant l’ampleur  de la tâche. «De par la complexité et l’ampleur de la problématique, il a été décidé de la traiter en deux phases. Première phase : les ménages Ramedistes opérant dans l’informel qui n’ont plus de revenus du fait du confinement obligatoire, peuvent bénéficier d’une aide de subsistance qui sera servie par le fonds Coronavirus créé par Sa Majesté le Roi que Dieu L’assiste, déterminée comme suit : 800 dirhams pour les ménages de deux personnes ou moins ; 1000 dirhams pour les ménages formés de trois à quatre personnes ; 1200 dirhams pour les ménages de plus de quatre personnes », peut-on lire dans ce communiqué. 

Celui-ci précise ensuite que: « Le chef de ménage Ramediste devra envoyer son numéro de carte RAMED par SMS, à partir de son téléphone portable, au numéro court suivant 1212. Les cartes Ramed qui seront acceptées sont celles qui étaient valides au 31 Décembre 2019. Ces déclarations peuvent se faire à partir de lundi 30 mars 2020 ».

Selon le CVE, la distribution des aides financières se fera progressivement à compter du lundi 6 avril afin de respecter les mesures préventives dictées par la pandémie. Le numéro 1212 peut également être appelé pour apporter l’assistance aux ménages et répondre à leurs réclamations éventuelles.

Le CVE prévient enfin qu’en « cette période de solidarité, et de grande mobilisation, toute déclaration volontairement non fondée est passible de poursuites judiciaires ». Avant de conclure que pour la deuxième phase dédiée aux non-ramedistes, opérant dans l’informel qui ont perdu leurs revenus à cause du confinement, les mêmes montants des aides leur seront accordés. Pour ce faire, une plateforme électronique dédiée au dépôt des déclarations sera annoncée incessamment.

  


Dans la même rubrique :
< >