Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Création de la Fédération marocaine de l’industrie pharmaceutique


Rédigé par N.L le Jeudi 8 Octobre 2020

A l’issue de l’Assemblée générale ordinaire de l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique (AMIP) qui s’est tenue le mardi 29 septembre, les membres de l’association ont adopté à l’unanimité la création de la Fédération marocaine de l’industrie pharmaceutique (FMIP).



Cet organisme, qui rassemblera l’ensemble des professionnels du secteur disposant d’établissements pharmaceutiques industriels au Maroc, aura pour mission de promouvoir l’industrialisation de ce domaine d’activité hautement stratégique ainsi que la création d’emplois et de valeur ajoutée, indique l'association dans un communiqué.

Et d'ajouter que la FMIP contribuera également au renforcement de la souveraineté sanitaire du Royaume et à l’amélioration de son autonomie en matière d’accès à l’ensemble des médicaments.

A travers cette démarche, qui s’inscrit également dans le plan de renforcement du tissu industriel national, et de l’amélioration de l’accès aux soins, les 30 opérateurs de l’AMIP ambitionnent ainsi de créer une plateforme fédératrice pour accompagner les différentes initiatives de développement du secteur, en termes d’outils industriels, recherche et développement ou innovation.

Convaincue du rôle fondamental de la Fédération nationale de la santé (FNS), l’AMIP souligne également que la FMIP restera attachée à cette institution et y apportera toute sa contribution pour participer activement à l’amélioration du système de santé au Maroc.

Il sied de rappeler que l’industrie pharmaceutique marocaine réalise un chiffre d’affaires global annuel de 15 milliards de DH, soit 1,5% du PIB national et 5,2% du secteur industriel, selon des chiffres de l’AMIP. 

En outre,  une proportion de 17% de la production des industriels pharmaceutiques est dédiée à l’export. Des exportations qui sont passées de 750 millions de dirhams à fin juillet 2019 à 640 millions de dirhams à fin juillet 2020, soit une baisse de 14,7 %.

  


Dans la même rubrique :
< >