Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Covid19- : Des psychiatres répondent aux angoisses

El Jadida


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Mardi 14 Avril 2020

Quatre médecins psychiatres privés se sont joints à l’élan de solidarité, créant une cellule d’écoute afin de tenter d’apaiser les angoisses de leurs concitoyens.



Covid19- : Des psychiatres répondent aux angoisses
« A l’instar de leur confrères psychiatres des régions et villes du royaume, les psychiatres de la ville d’El jadida se sont dernièrement organisés pour mettre leurs compétences au service des victimes des effets et conséquences psychologiques de la pandémie Covid19, que ce soit à El Jadida ou à Sidi Bennour », souligne le Dr Radouane Boussati, ancien médecin chef.

L’objectif de cette initiative, a-t-il affirmé, est de contribuer au soutien psychologique pour répondre aux angoisses liées au coronavirus et au confinement, mais aussi « d’aider le personnel soignant travaillant dans un cadre hospitalier, que ce soit en cabinet, en officine, à domicile, en maison de retraite ou de repos situés dans la province ».

À cet effet, le Conseil Régional de l’Ordre des Médecins (CROM) a été d’ailleurs avisé, afin de coordonner avec l’autorités sanitaires des provinces d’El Jadida et de Sidi bennour. Idem pour la direction du Centre Hospitalier Provincial d’El Jadida, pour coordonner, avec les responsables sanitaires de Sidi bennour et les autorités locales des deux provinces, rapporte la même source, devait-il ajouter.

Ainsi, du lundi à vendredi, de 14h30 à 17h, la liste comprend présentement les psychiatres Dr Bouchentouf, Dr Errai, Dr Ouahbi qui sont joignables au numéro de téléphone 07.06.68.20.40 (ligne commune) et le Dr Tounsi au numéro (06.19.07.55.36). Cette liste reste - bien sûr - ou-verte à tous les autres confrères psychiatres et psychologues, renchéri le Dr Boussafi.

« Personnellement, estime Touriya Larissi, enseignant à la retraite, je trouve que c’est un bel élan de solidarité, qui peut nous rendre un immense service en ces moments difficiles où la plupart d’entre nous a peur d’être contaminé... ».

« Alors qu’une troisième semaine de confinement se profile et que le risque épidémique s’amplifie sur le territoire, l’angoisse commence à monter pour beaucoup d’entre nous. La solitude, si brutale ou, à l’inverse, la cohabitation forcée à plusieurs dans de minuscules espaces génère des tensions physiques et psychologiques », devait-elle conclure.

Si l’on devait déceler un aspect positif dans le redoutable virus qui n’en présente aucun, c’est bien cet extraordinaire esprit de solidarité qui anime toutes les composantes du peuple marocain.

Mohamed LOKHNATI