Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Covid-19: baisse des cas positifs, mais une situation encore fragile


Rédigé par Myriam Ketfi le Mardi 27 Avril 2021

Abdelkrim Meziane Bellefquih, chef de la division des maladies transmissibles à la direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies a révélé que les cas d’infection au covid-19 ont baissé de 4,2 % pendant les deux dernières semaines au Maroc



Dans la présentation du bilan bimensuel de la situation épidémiologique au Maroc, M. Bellefquih a indiqué qu’une baisse a été observée après sept semaines de hausse consécutive. Une bonne nouvelle qui se traduit par l’efficacité des mesures préventives mises en place pour freiner la propagation du virus.

Cette tendance en baisse concerne huit régions : Fès-Meknès (-60%), Guelmim-Oued Noun (-50%), Béni Mellal-Khénifra (-35,5%), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (-31,5%), Marrakech-Safi (-11%), Souss-Massa (-11%), Rabat-Salé-Kénitra (-8,3%), Casablanca-Settat (-6,5%). Toutefois une augmentation a été enregistrée dans quatre régions à savoir Dakhla-Oued Eddahab (+135 %), Darâa-Tafilalet (+61,50%), Laâyoune-Sakia El Hamra (+44%) et l’Oriental (+25%), précise M. Bellefquih.

Une situation stable, mais qui reste vulnérable

Par ailleurs, une hausse des cas actifs a été constatée passant de 4736 cas il y a deux semaines à 5109 lundi 26 avril, soit une hausse de 8%. Mais une régression de 12,2% pour les cas critiques ou sévères a été notée passant ainsi de 444 à 390 cas. Quant au taux de reproduction du virus, une baisse a été observée soit 0,95, après avoir atteint ces dernières semaines des niveaux satisfaisants sous la barre de 1.

Dans une déclaration à l’Opinion, Dr Tayeb Hamdi, chercheur en politiques et systèmes de santé, a indiqué que « si on compare la situation épidémiologique au Maroc et ce qui se passe un peu partout dans le monde, nous sommes dans une situation confortable par rapport à d’autres pays ». Toutefois M. Hamdi déclare que bien que l’épidémie soit sous contrôle au sein du Royaume « il ne faut pas relâcher nos efforts. Notamment à cause du nombre de cas de variants qui sont détectés au Maroc. De plus en plus de régions sont touchées par le variant britannique. Donc certes nous sommes face à une situation stable, mais qui reste vulnérable ».

Bien que la vaccination connaisse un ralentissement mondial, M. Bellefquih s’est félicité du bon déroulement de la campagne nationale de vaccination anti-covid qui en est à sa 13ème semaine, affirmant la détermination du ministère à redoubler d’efforts pour s’approvisionner en quantités suffisantes de vaccins.

Pour rappel, le Maroc a réceptionné lundi une nouvelle livraison du vaccin chinois “Sinopharm” et la campagne nationale de vaccination sera élargie à la tranche d’âge entre 55 et 60 ans.