Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Covid-19 accélère la création de la Confédération Africaine des TPE-PME, pilotée par le Maroc


Rédigé par A. CHANNAJE le Samedi 2 Mai 2020

La Confédération Africaine des TPE-PME voit enfin le jour. Elle sera pilotée par le président de la Confédération Marocaine des TPE-PME.



Covid-19 accélère la création de la Confédération Africaine des TPE-PME, pilotée par le Maroc
Après plus de 18 mois de discussions, les responsables des structures africaines ont enfin pu créer cette nouvelle structure le samedi 25 avril 2020. C’est essentiellement la crise de coronavirus et ses conséquences néfastes sur cette catégorie d’entreprises qui a fait accélérer la création de cette Confédération africaine, qui englobe dix pays. Et c’est le Maroc qui pilotera les travaux en la personne d’Abdellah El Fergui, président de la Confédération marocaine des TPE-PME, nommé à l’unanimité par le Bureau exécutif. « Nous commençons à recevoir des demandes des organisations patronales d’autres pays Africaines. Un « Comité de Relance » sera créé dès la semaine prochaine pour préparer le redémarrage des TPE-PME africaines menacées de faillites si des mesures ne sont pas prises pour les accompagner », souligne M. El Fergui.

La création de cette structure a pour objectif de créer les conditions adéquates à la promotion des TPE-PME en Afrique,  de relever de nouveaux défis dans le cadre de l’intégration des marchés et des économies africaines, et de faciliter l’accès des TPE-PME aux marchés et aux financements publics et privés…

En créant une telle structure, les patrons des TPE-PME Africaines décident une batterie de mesures. D’abord, réaliser une plus grande unité et solidarité entre les TPE-PME africaines, coordonner et harmoniser les politiques africaines en faveur de cette catégorie d’entreprise, et œuvrer de concert avec les partenaires techniques et les bailleurs de fonds en vue de lutter efficacement contre le chômage et la pauvreté.

Les patrons africains des TPME (Très Petites et Moyennes Entreprises) se sont mis d’accord aussi à promouvoir la recherche notamment dans le domaine de la science et de la technologie, à défendre les droits et intérêts des TPE-PME africaines, et à faciliter l’accès de ces dernières  aux financements et aux marchés sur tout le continent…

  


Dans la même rubrique :
< >