Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Covid-19 : La solidarité des marocains encensée par la presse britannique


le Jeudi 2 Avril 2020

La presse britannique salue « la cohésion et la solidarité du Maroc » durant la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus qui frappe de plein fouet le monde entier.



Admirable solidarité des marocains riches ou pauvres
Admirable solidarité des marocains riches ou pauvres
Dans un article élogieux intitulé « La cohésion et la solidarité au Maroc est une leçon pour nous tous », publié ce jeudi, le journal britannique en ligne Byline Times a souligné la solidarité généralisée du Maroc, bien que l'accent soit mis sur les soins de santé et les dommages économiques inévitables causés par la pandémie de COVID-19.
 
«C’est un exemple brillant de la manière dont les membres de la société peuvent s'entraider dans une telle période de crise. Un profond sens de l'hospitalité et un patriotisme productif au Maroc ont poussé des gens de tous horizons à se rassembler pour combattre ce virus et prendre soin de ceux qui seront touchés», poursuit le journal.
 
Parallèlement aux scènes d'achats compulsifs et de stockage des marchandises dans les supermarchés et d’irrespect des conseils en matière de distanciation sociale dans les pays occidentaux, le Maroc a montré la force d'une action décisive pour minimiser la propagation et les dommages du virus, en particulier envers la société, ajoute-t-on.
 
Le 2 mars, le Maroc a détecté son premier cas de COVID-19. Des dizaines d'autres cas ont ensuite été découverts. Le gouvernement a alors réagi de manière décisive mais progressive pour limiter la propagation, fermant tous les aéroports, vols et navires à passagers à destination et en provenance du pays jusqu'à nouvel ordre, tout en visant à atténuer l'impact sociétal de la fermeture, note le journal britannique qui précise : «Les transports interurbains, les établissements d'enseignement - qui sont passés à l'enseignement à distance - et les entreprises non essentielles ont tous cessé leurs activités. Le Maroc a également fermé toutes les mosquées, les cafés et restaurants, les sports et les lieux de divertissement ». 
 
Byline Times relève enfin, sur un ton admiratif la solidarité des marocains : «Dans les grandes villes comme Rabat et Marrakech, des gens qui disposent de biens dans le voisinage des hôpitaux, mettent à disposition des médecins et du personnel soignant leurs maisons inoccupées. Tandis que des restaurants leur proposent des repas gratuitement», conclut le journal.
 
  1. C.

  


Dans la même rubrique :
< >