Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Couvre-feu nocturne : La presse obtient gain de cause


Rédigé par Hajar Lebabi le Lundi 27 Avril 2020

Le droit à l’information a fini par triompher. Le ministère de l’intérieur est revenu sur son étrange décision d’exclure le corps des journalistes de la presse écrite et électronique de la liste des secteurs dispensés des mesures de couvre-feu nocturne.



Younes Moujahid, Président du CNP
Younes Moujahid, Président du CNP
Réagissant avec célérité à une lettre adressée par le Conseil National de la Presse (CNP), mais certainement aussi à la levée de boucliers de la profession, le ministère de l’intérieur marocain a décidé d’inclure les journalistes détenteurs de cartes de presse délivrées par le CNP parmi les travailleurs dispensés du couvre-feu nocturne instauré à compter du samedi 25 avril et tout au long du mois de Ramadan, entre 19 heures du soir et 05 heures du matin.
 
C’est ce qui ressort d’un avis informatif émis par le CNP qui insiste par ailleurs sur le rôle primordial joué depuis le début de la pandémie du coronavirus par les femmes et hommes de la presse dans l’information du public. Le même avis du CNP explique les formalités devant être acquittées par les médias concernés en vue de faire profiter leurs journalistes de cette dispense. Ceux-ci doivent adresser aux wilayas et préfectures de leurs lieux de domiciliation la liste des journalistes amenés à travailler de nuit dont copies des cartes de presse doivent également compléter ce dossier, jugé laborieux par quelques confrères. 

Pour rappel, le communiqué d’annonce par le ministère de l’intérieur de l’instauration d’un couvre feu nocturne émis jeudi 23 avril, avait été suivi d’un deuxième communiqué publié vendredi 24 avril qui listait les secteurs non concernés par cette mesure parmi lesquels on trouve entre autres, les corps sécuritaires, les professionnels de la santé, ainsi que, fait considéré discriminatoire, les cadres des médias audiovisuels publics et ceux des chaînes radio privées.

  


Dans la même rubrique :
< >