Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Culture

Coupe du monde 2022 : les tisserandes marocaines contribuent à l'exposition de la culture arabe


Rédigé par Kawtar CHAAT le Lundi 28 Juin 2021

Les femmes d'une petite ville des montagnes de l'Atlas ont contribué à construire une structure arabe préislamique massive qui sera exposée à la Coupe du monde en 2022.



Coupe du monde 2022 : les tisserandes marocaines contribuent à l'exposition de la culture arabe
Femmes qualifiées, les tisserandes marocaines des montagnes de l'Atlas ont contribué à rendre possible ce projet spécial. Elles ont mis en œuvre leurs compétences pour la création d'un Majlis qui sera exposé à la Coupe du monde 2022.

Les Majlis faisaient autrefois partie intégrante de la société arabe préislamique. Traditionnellement, ils étaient en bambou ou construits à partir de matériaux légers tels que le bois et le tissu. Le Majlis était un endroit où les membres de la communauté se réunissaient pour discuter des événements et des problèmes locaux, échanger des nouvelles, présenter des condoléances, organiser des réceptions de mariage, socialiser et se divertir.

La simplicité de leur conception a permis de les monter, de les démonter et de les transporter rapidement selon les besoins des tribus arabes nomades. Les Majlis ont été officiellement ajoutés à la liste du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO en 2015.

En raison des instruments développés par l'UNESCO, le terme « Patrimoine culturel » a considérablement changé au niveau du contenu. Il ne s'arrête plus aux monuments ou aux objets, mais englobe également des traditions et des rituelles ou des "expressions vivantes héritées des ancêtres et transmises aux descendants", tels que les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les festivités et les artisanats traditionnels. Compte tenu du fait que sa construction a été transmise de génération en génération chez les anciens peuples arabes, le Majlis incarne toutes ces qualités.

Grace à un effort combiné d'artisans du Maroc, de Colombie et d'Italie, le projet des Majlis est désormais multinational.  Dans ce sens, l'artisan marocain Ahmed Chmitti s'est associé à un groupe de femmes spécialisées dans le tissage dans la petite ville de Boujaad pour couvrir les murs et le toit du Majlis avec de la laine tissée. Le tapis à l'intérieur a été fabriqué par la coopérative de tissage des femmes d'Ain Leuh.

Une fois terminé, le projet a été expédié en pièces individuelles à Venise, en Italie, pour être exposé à l'exposition architecturale de Venise 2021 sous le thème : "Comment allons-nous vivre ensemble ?"
Après son exposition  à Venise, le Majlis fera une brève tournée mondiale avant de s'arrêter à Qatar pour la Coupe du monde 2022.
 
Kawtar CHAAT