Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Coronavirus : l’application « Wiqaytna » officiellement lancée


Rédigé par Oussama ABAOUSS le Mardi 2 Juin 2020

Ce lundi 1er juin, le ministère de la Santé a lancé officiellement l’application mobile « Wiqaytna » qui vise à renforcer le dispositif existant de suivi des contacts.



Coronavirus : l’application « Wiqaytna » officiellement lancée
Sachant qu’une personne infectée par le coronavirus peut contaminer d’autres personnes plusieurs jours avant qu’elle ne soit diagnostiquée, le plus grand casse-tête auquel faisaient face les autorités sanitaires du Royaume était celui de l’identification des « contacts » : si un dispositif de suivi a bien été mis en place dès les premiers jours de la pandémie, il restait néanmoins difficile dans certains cas d’identifier toutes les personnes qui ont pu être contaminées par un malade avant sa prise en charge. La pandémie est certes en recul depuis plusieurs jours déjà, mais le défi de réussir le déconfinement sans voir la courbe des cas d’infection redécoller est une préoccupation réelle. C’est dans ce contexte que le ministère de la santé a lancé ce lundi 1er juin l’application mobile de notification d’exposition au virus : « Wiqaytna ». Disponible gratuitement sur le site Wiqaytna.ma, Google play et App Store, l’application a été réalisée par « des équipes multidisciplinaires du Ministère de la Santé et du Ministère de l’Intérieur en collaboration avec l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT) et l’Agence du Développement du Digital (ADD), ainsi qu’avec la gracieuse et volontaire contribution d’entreprises et de startups marocaines expertes dans leurs domaines ». 

Volontaire mais déterminante

«Wiqaytna s’inscrit dans le cadre du renforcement du système de notification des contacts des cas confirmés positifs au covid-19. Cela permettra la prise en charge des contacts avant l’apparition des symptômes, d’éviter les complications et les décès et de limiter la transmission du virus et sa propagation dans la société » avait expliqué en mi-mai le directeur de l’Epidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère de la Santé, M. Mohamed El Youbi. « Cette solution mobile est lancée dans le cadre d’une campagne nationale de sensibilisation sous le thème « restons vigilants, protégeons-nous mutuellement », dont l’objectif est d’inciter les citoyens à continuer à adopter les mesures de prévention limitant la propagation de ce virus auxquelles s’ajoute l’utilisation de l’application « Wiqaytna » indique un communiqué du ministère de la santé diffusé ce lundi 1er juin. Si l’utilisation de l’application n’est pas obligatoire, les autorités sanitaires insistent sur son caractère déterminant pour renforcer le dispositif existant. « C’est un acte citoyen qui vous permet de contribuer à la lutte contre la propagation du Coronavirus » peut-on lire sur le site de l’application. 

Protection des données

Pour encourager les Marocains à adopter Wiqaytna, les développeurs de l’application ont manifestement couvert tous les aspects « sensibles ». « Wiqaytna est autorisée par la commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) et disponible en open source » souligne à cet égard le ministère de la Santé. Information qui s’est confirmée ce lundi avec la publication du code  source de Wiqaytna sur le web. Sur le site de l’application plusieurs informations relatives à la protection des données sont également disponibles : « Wiqaytna ne collecte lors de l’installation, que les données strictement nécessaires à la mise en œuvre des mesures déterminées par les autorités sanitaires. Les données des téléphones que vous auriez croisés en Bluetooth restent sur votre téléphone sauf si vous êtes testé positif au « COVID-19 », auquel cas vous autoriserez le téléchargement des données dans la base données centrale. En aucun cas, le nom de la personne, le numéro de téléphone, la date ou le lieu de contamination ne sont communiqués aux téléphones que vous auriez croisés ».

Les identifiants des mobiles à proximité des utilisateurs de l’application sont stockés pendant une durée de 21 jours, qui correspond à la durée moyenne d’incubation du virus. « Après la fin de la pandémie, les données (numéro de téléphone) seront anonymisées » indiquent les développeurs de Wiqaytna. précisant que « ces données seront mises à disposition du public pour la réalisation des études statistiques, épidémiologiques ou scientifiques conformément à la loi n° 69-99 relative aux archives et à la loi 31-13 sur le droit d’accès à l’information en respect des dispositions de la loi 09-08 sur la protection des données à caractère personnel ». 

3 questions à Younes Haffane, expert en transformation digitale

Younes Haffane
Younes Haffane
« Le Big Data est souvent associé à la « Data Analytics » et à l’intelligence artificielle »

Younes Haffane, expert en transformation digitale, a répondu à nos questions sur les enjeux de l’utilisation du « Big Data » qui prend de plus en plus d’ampleur dans plusieurs secteurs vitaux.

- Comment définir « le Big data » ?
- Nous vivons dans un monde qui génère énormément de données au quotidien. En plus du volume exponentiel, ces données sont caractérisées par leur large variabilité et leur grande vélocité grâce aux connexions de plus en plus rapides. Le « Big Data » est une « méta-discipline » qui renvoie d’abord aux trois caractéristiques des données actuelles (volume, variabilité et vélocité) et qui s’intéresse aux moyens de capturer, de stocker, de gérer les accès, d’analyser et de prendre des décisions basées sur la donnée. Le « Big Data » est souvent associé à la « Data Analytics » et à l’intelligence artificielle.

 Quels sont les domaines qui utilisent le plus « le big data » ?
-Le « Big Data » est très utilisé pour comprendre les comportements des utilisateurs (internautes en ligne). De ce point de vue, les réseaux sociaux, les sites de commerce électronique et l’industrie du divertissement sont des précurseurs dans le domaine.

- Comment l’utilisation du « Big Data » permet-elle de préparer des stratégies efficaces ?
- Toute stratégie repose sur une connaissance profonde de l’environnement dans lequel on évolue. Le « Big Data » permet d’analyser les données du passé et d’en tirer les leçons, mais aussi prédire les tendances futures. Le « Big Data » est donc un intrant important de la définition d’une stratégie efficace, mais à conditions que les données capturées soient fiables et de qualité et que la stratégie de la donnée doit être clairement définie, en support à la vision et la stratégie globale.

Recueillis par O. A.

Pratique : Nous avons testé l’application Wiqaytna

Wiqaytna peut être téléchargée et installée par n’importe quelle personne -qui se trouve au Maroc et qui possède un numéro de téléphone marocain- à l’aide d’un smartphone (Android ou iOS). L’application est facile et rapide à installer. Après validation des Condition Générales d’Utilisation, « un crypto-identifiant aléatoire est généré et associé au numéro de téléphone mobile. Le numéro de téléphone mobile et l’identifiant sont stockés cryptés dans un serveur sécurisé et ne sont jamais dévoilés au public. Seul votre identifiant est ensuite utilisé dans les traitements. Les données enregistrées sont chiffrées tout le temps. L’absence d’un identifiant permanent signifie qu’il est impossible pour des tiers de vous identifier ou de vous pister » rassurent les développeurs.

Une fois le numéro de téléphone complété, il ne reste plus qu’à activer le Bluetooth. Pour les appareils Android, l’application fonctionne en arrière-plan comme les autres applications. Pour les appareils iOS, les développeurs préconisent de laisser l’application ouverte et active tout le temps car le fonctionnement en arrière-plan de l’application est limité par des contraintes liées au système d’exploitation iOS. L’utilisation des données est raisonnable : 200 kilooctets par mois. L’utilisation « périodique » du Bluetooth sollicite moins la batterie comparativement à un usage continu pour la diffusion de musique par exemple. Verdict ? Techniquement, Wiqaytna est correctement codée et simple à utiliser. En témoignent les avis qui fleurissent déjà dans les stores.

Repères

Une technologie basée sur le Bluetooth
Wiqaytna est basée sur une approche collaborative où les appareils utilisant l’application enregistrent une rencontre lorsqu’ils sont à proximité les uns des autres. L’application échange des signaux Bluetooth avec les téléphones d’autres utilisateurs qui se trouvent à proximité. A chaque rencontre un code unique aléatoire et anonyme est enregistré. Ces échanges restent stockés sur les téléphones des utilisateurs pour une durée de 21 jours glissants. Au-delà des 21 derniers jours, les données seront automatiquement supprimées.
Exemple de la Chine et du Taiwan
Alors que plusieurs pays se mettent actuellement à déployer des solutions basées sur le Big Data et l’intelligence artificielle pour mettre en place des dispositifs de suivi de la propagation du coronavirus, la Chine et Taiwan s’avèrent comme des précurseurs dans le domaine. Chacun de ces pays a préparé une solution adaptée à son contexte et ses moyens. La Chine s’est par exemple appuyée sur son système de surveillance très élaboré pendant que Taiwan a, pour sa part, fusionné les données de plusieurs bases gouvernementales.