Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Consommer local : Rapport qualité-prix, clé du succès du « Made in Morrocco »


Rédigé par A.C le Lundi 7 Décembre 2020

Les Marocains sont prêts à changer leurs habitudes d’achat en consommant davantage de produits locaux. Leur condition est d’améliorer le rapport qualité-prix.



Consommer local : Rapport qualité-prix, clé du succès du « Made in Morrocco »
En pleine de la crise de Covid-19, les Marocains pourraient être les premiers acteurs du changement en modifiant leurs habitudes d’achat. 75% des Marocains sont prêts à consommer ou à acheter des produits d’origine marocaine plutôt que des produits étrangers. C’est ce qui ressort d'une nouvelle enquête « Market Insight » du groupe Sunergia, spécialiste des études de marketing au Maroc.

Il ne faut pas négliger non plus ceux qui n’en veulent pas, car près d’un quart (23%) des sondés déclarent ne pas être prêts à acheter davantage de produits locaux.

Consommer davantage de produits marocains à l’avenir s’explique d’abord par une solidarité patriotique. 15% des personnes sont prêts à consommer marocain dans le but de favoriser et de redynamiser l’économie nationale.

Cette tendance s’explique aussi par les facteurs suivants : amélioration de la qualité des produits (31%), baisse des prix (27%) et disponibilité de l’offre (18%).

Concernant les personnes qui ne comptent pas changer leurs habitudes d’achat, pour la majorité, soit 53%, c’est aussi pour des raisons de qualité. Pour 16%, c’est le prix qui pose le plus grand problème. Enfin, seuls 11% des sondés déclarent que l’étendue de l’offre est leur principal frein.

Considérés comme un levier de croissance de l’économie marocaine, les produits marocains font face à un avenir incertain et cette méfiance envers la qualité des produits ne doit pas être ignorée.

Profil de l’acheteur de demain
 
L’enquête montre que les acheteurs n’ont pas les mêmes motivations d’achat, les mêmes besoins, ni les mêmes attentes. Pour mieux les comprendre, Sunergia a identifié deux profils d’acheteurs : les patriotes et les mondialistes.

Les patriotes sont des personnes souhaitant acheter davantage de produits marocains à l’avenir, âgées de plus de 45 ans, et appartiennent à la classe moyenne et plus.
Employés dans l’administration, l’enseignement et le commerce.

Par contre, les mondialistes, âgées moins de 35 ans et appartiennent à une catégorie socioprofessionnelle très aisée, sont les consommateurs ne désirant pas changer leurs habitudes pour encourager l’économie locale.

En définitive, Sunergia estime que la crise sanitaire de Covid-19 est une véritable opportunité pour le Maroc, les entreprises et les artisans, mais qui reste à transformer.  Une grande majorité de Marocains se disent prêts à changer leurs habitudes d’achat en consommant davantage de produits locaux, mais cet élan ne durera pas ».

A ce titre, Le think tank casablancais souligne que, si le rapport qualité/prix reste important pour la majorité, l’axe de travail principal se trouve au niveau de la qualité qui est aussi bien la motivation d’achat principale pour les patriotes que le frein d’achat numéro 1 pour les mondialistes, ajoute la même source

L’enjeu est majeur, à la clé se trouve une économie locale solidaire, renforcée et florissante. Reste à savoir comment les entreprises marocaines vont se saisir de cette opportunité pour élever les produits « Made in Morocco » au niveau supérieur, se demande Sunergia.
A.C.