Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Conservatoire de Rabat : Le nouveau local s’apprête à ouvrir ses portes


Rédigé par S. K. le Mardi 28 Décembre 2021

​Le nouveau bâtiment du conservatoire national de Rabat va accueillir des salles équipées. Quatre grandes salles de répétition pour les orchestres et trois salles de danse classique.



Le nouveau local du Conservatoire National de Musique et d’Art Chorégraphique (CNMAC) de Rabat s’apprête à ouvrir ses portes. L’annonce a été faite par le Conservatoire sur sa page Facebook.

L’institution, qui est sous la houlette du directeur Samir Tamim, est en phase finale et ouvrira les portes de son beau vaisseau flambant neuf, à l’entrée de Yaacoub El Mansour, pas loin de la Gare de Rabat- Agdal. Dans ce nouveau bâtiment, les performances acoustiques sont poussées loin.

Dans le détail, le nouveau local du conservatoire national de musique et d’art chorégraphique de Rabat est conçu dans les normes internationales avec des salles équipées par des matériaux modernes respectant une acoustique adaptée pour chaque instrument, nous assure Samir Tamim, qui précise que cet espace convivial et sécurisé est composé de quatre grandes salles de répétition pour les orchestres et trois salles de danse classique.

Ainsi, les élèves pourront se côtoyer sans se gêner. A titre d’exemple, dans les salles côte à côte, ceux qui jouent de la guitare ou de la batterie n’entendront pas leurs voisins.

Des centaines d’apprentis attendus

Pour accueillir les premiers apprentis, “le ministère de la Jeunesse de la Culture et de la Communication a également investi dans du matériel bureautique, informatique et didactique de qualité supérieure”, nous confie le directeur du CNMAC. “Actuellement, 1.995 apprentis sont inscrits pour l’année scolaire 2021/2022. Le nouveau local va certainement nous permettre d’accroître la capacité d’accueil des étudiants dans un cadre propice aux études musicales”, croît fort notre interlocuteur.

Par ailleurs, le bâtiment est construit dans le cadre du projet de la ville lumière qui consiste à réhabiliter de nombreux monuments historiques, à savoir les remparts, les portes historiques et plusieurs quartiers dans la médina, ainsi que la création d’une cité des arts populaires, un musée du patrimoine immatériel, un conservatoire de musique et un musée de la civilisation marocaine de l’eau, constituaient une part de ce programme.


S. K.


Réorganisation des conservatoires de musique et d’art chorégraphique
 
Le Conseil de gouvernement, réuni en janvier 2020 avait approuvé le projet de décret N° 2.19.1078 portant sur la réorganisation des conservatoires de musique et d’art chorégraphique. Le nouveau projet de décret, est porteur de nouvelles dispositions, dont la fixation du nombre des conservatoires, leurs catégories et sièges, outre le contenu du cahier des critères pédagogiques élaboré par la commission nationale de supervision et d’orientation pédagogique.

Il s’agit également du mode de gestion de la direction des conservatoires et des ressources humaines disponibles et la nomination du directeur du conservatoire national et des conservatoires régionaux de musique et d’art chorégraphique. Le texte de loi souligne également la possibilité d’accès des candidats étrangers aux conservatoires suivant les mêmes conditions auxquelles sont assujettis les citoyens marocains, dans la limite de 10% des places disponibles.