L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc : Renforcer la résilience et la protection des migrants


Rédigé par Wolondouka SIDIBÉ le Lundi 24 Janvier 2022

Dans le cadre de son projet « Protection-Résilience- Migrations », le Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc (CMSM) , a organisé du 21 au 23 janvier courant, en partenariat avec Oxfam Maroc, des journées de formation en faveur des associations des personnes migrantes oeuvrant en faveur des droits des migrants au Maroc.



Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc : Renforcer la résilience et la protection des migrants
Selon le Président du CMSM, Serge Aimé Guemou, l’objectif de ces journées de formation est de renforcer les capacités des membres actifs des associations de migrants (es) qui composent la plateforme ASCOM (Associations et Communautés Subsahariennes au Maroc), en matière d’ingénierie associative, de communication, de campaigning et de fundraising.

Pour comprendre la portée de cette session de formation, il faut dire que le Maroc s’est transformé de pays de transit à pays d’installation durable pour un grand nombre de personnes migrantes. Cette population multiforme, composée à la fois de migrant.es, de réfugiés et de demandeurs d’asile, est appréhendée et gérée par le Maroc selon différents prismes.

Il s’agit d’une stratégie nationale d’immigration et d’asile qui se veut humaniste basée sur le respect des droits élémentaires des personnes migrantes mais également une politique sécuritaire visant à protéger ses frontières et résultant des déplacements dans et hors du pays.

Mieux, le projet « Protection-Résilience-Migrations », financé par l’Union Européenne et implémenté par Oxfam Maroc, vise le renforcement de la protection et la résilience des personnes migrantes et des populations hôtes au Maroc.

Dans ce sens, le projet PRM présente un double objectif dont l’amélioration de l’accès des personnes migrantes vulnérables aux services d’accompagnement juridique, d’aide d’urgence et de santé mentale.

Quant au second objectif, il consiste à assurer le renforcement des ressources des organisations de la société civile pour un plaidoyer collectif et mieux coordonné en faveur de l’amélioration de l’accès aux services.

Implémentation de projets

Avec cette qualification, les bénéficiaires sont désormais plus efficients et professionnels en matière de gestion quotidienne de leur structure associative et la planification stratégique à travers une spécialisation et une spécification des tâches et une mutualisation des moyens humains, matériels et financiers.

En effet, le module de formation en matière de communication digitale et campaigning a permis aux participants de se familiariser avec les différents outils et canaux de communication digitale et se sont initiés aux techniques de lancement de campagne de communication et de plaidoyer à travers des études de cas et des travaux de groupes.

Enfin, le module de formation en matière de recherche de partenariats et de levée de fonds a permis aux participants et participantes d’apprendre les techniques de base de recherche de partenaires pour l’implémentation de projets en commun ainsi que les techniques de recherche et de levée de fonds pour le financement des projets, actions et activités de leurs structures.

Pour rappel, le CMSM a pour but et mission, entre autres, de promouvoir et défendre le droit des migrants, afro-descendants, réfugiés et demandeurs d’asiles.



Wolondouka SIDIBÉ