Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Concentration de l'équipe nationale des U17 : Encore mineurs, les joueurs sont accompagnés par des parents !


Rédigé par A. KITABRI le Dimanche 15 Novembre 2020



Une première !
 
    La FRMF, pour éviter tout éventuel problème qui pourrait surgir, les joueurs de l'équipe nationale des moins de 17 ans (U17) actuellement en concentration à Maâmoura, au Complexe Mohammed VI de football, séjournent sous une protection familiale.
      Chaque joueur est accompagné par un membre familial de son choix, souvent un père ou une mère. Ses membres bénéficient des mêmes conditions d'accueil, d'hébergement, de restauration et de transport que les joueurs.
 
Se protéger et protéger !
                                                              
        Cette décision est très judicieuse et très justifiée. Elle met les joueurs dans de bonnes conditions mentales mais également sécuritaires. Ils se sentent protégés. De même la FRMF se met à l'abri de tout incident quant à la protection des joueurs encore mineurs. En agissant ainsi, la FRMF protège tous les intervenants adultes et mineurs.
 
Une décision judicieuse et justifiée !
 
Ces derniers temps, la presse internationale rapporte les déclarations accusatrices de sportifs mineurs qui ont été victimes de comportements inappropriés de leurs encadrants. Ils n'ont osé en parler que des années après. Les paroles ne se sont libérées qu'une fois devenus adultes, surtout après l'avènement du "Mouvement # Too" qui a libéré et qui a encouragé la prise de parole chez les victimes des agressions inappropriées. Même chez nous, on en a parlé mais "en douceur" grâce à des associations de la société civile.
 
Féliciter les initiateurs !
 
Consciente du phénomène et pour se protéger et protéger les joueurs, les encadrants et tous les intervenants, la FRMF a pris la décision adéquate : Faire appel à la famille pour protéger les joueurs mineurs se trouvant sous la responsabilité de la FRMF.
On ne peut que s'en féliciter et féliciter la source de la proposition et les auteurs de sa mise en application.
 
 
 
 
 

  


Dans la même rubrique :
< >