Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Comptes nationaux : Le HCP établit une nouvelle année de base


Rédigé par S.M le Mardi 19 Avril 2022

Le Maroc a procédé à l'établissement d’une nouvelle année de base de ses comptes nationaux, en l'occurrence 2014 au lieu de 2007, en se référant au Système de la comptabilité nationale (SCN) 2008, a annoncé mardi, le Haut-Commissariat au Plan (HCP).



Comptes nationaux : Le HCP établit une nouvelle année de base
Les comptes nationaux du Maroc sont établis selon les prescrits du SCN, une norme internationale préparée et publiée sous l’égide des Nations Unies, de la Commission européenne, de l’Organisation de coopération et de développement économiques, du Fond monétaire international et du Groupe de la Banque mondiale, précise le HCP dans sa note d’information sur le changement de l'année de base des comptes nationaux 2014 au lieu de 2007.

En se référant au SCN, poursuit la même source, les comptes nationaux marocains présentent une description cohérente, exhaustive et pertinente du fonctionnement de l'économie, ajoutant que celle-ci a cependant vocation à connaitre des évolutions dans le temps. Le cadre conceptuel des comptes nationaux comme les nomenclatures utilisées pour présenter les résultats doivent donc évoluer pour s'adapter aux mutations de l'économie nationale.

Pour rendre compte de ces changements, des révisions des comptes nationaux marocains sont effectuées à intervalles périodiques. Il s’agit des changements d’années de base de ces comptes, fait savoir le HCP.

En général, le changement de l'année de base des comptes nationaux est une revisite du cadre conceptuel et méthodologique des comptes nationaux qui permet d’incorporer des nouvelles sources de données, d’apporter des changements conceptuels, d'améliorer les méthodes d'évaluations et d’intégrer les nouvelles versions des normes adoptées par la communauté internationale

Le PIB est revu à la hausse de 8,2%
 
En 2014, le produit intérieur brut (PIB) en valeur s'élève à 1.001,5 milliards de dirhams (MMDH) en base 2014, au lieu de 925,4 MMDH en base 2007. Il est donc revu à la hausse de 76,1 milliards de dirhams, soit 8,2% par rapport à la base précédente. Cette révision, est le résultat de la hausse de la valeur ajoutée de l’ensemble des branches d’activités de 79,8 MMDH (9,6% par rapport à l’ancienne base et la révision à la baisse des impôts sur les produits de 3,8 MMDH (-4% par rapport à la base 2007).

Au niveau de la demande, les dépenses de consommation finale des ménages revues ont affiché une réévaluation à la hausse de 61,9 milliards de DH soit une augmentation de 11,2% par rapport à leur niveau dans la base 2007.

Pour ce qui est du niveau de la Formation Brute du Capital Fixe (FBCF) a été révisé de -5,7 milliards de DH, soit une baisse de 2,1 % par rapport au niveau enregistré dans l’ancienne base. L’analyse de la structure de la FBCF par produit montre que les services ont accusé la plus grande baisse avec (-7,3) milliards de DH (-18,5% par rapport à la base 2007).

En effet, le passage à la nouvelle base 2014 a entrainé des réévaluations contrastées à la baisse des niveaux de la croissance économique en volume sur toute la période 2015-2019, à l’exception des années 2017 et 2019 pour lesquelles le taux de croissance a été revu légèrement à la hausse de 0,9 et 0,3 point respectivement.  En total, la croissance annuelle moyenne du PIB en volume est réévaluée légèrement à la hausse de 0,1 point de pourcentage durant la période 2015-2019, passant de 3,1% en base 2007 à 3,2% en base 2014.