Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Compétitions africaines 2020-2021 : Pour le Wydad… session de rattrapage


Rédigé par Mohamed MELLOUK le Samedi 26 Décembre 2020

Tous nos représentants ont réussi à tirer leur épingle du jeu



Compétitions africaines 2020-2021 : Pour le Wydad… session de rattrapage
Tous les représentants du football national, engagés dans ce premier tour des compétitions africaines, ont réussi à tirer leurs épingles du jeu en sortant des rencontres des niveaux dignes de leurs prestations de la saison passée.

Le Wydad inquiète !
A un degré moindre pour le WAC qui a confirmé l’appréhension de son coach, Faouzi Benzarti avant le départ pour le Mali afin d’y rencontrer le Stade Malien. Pour lui, le groupe des Rouges « n’est pas encore arrivé au point de le rassurer, lui d’abord ». Et à coup sûr les nombreux supporters du Wydad ensuite. 

Au niveau de la Ligue des Champions, nos deux valeureux cavaliers en l’occurrence le Raja et le Wydad ont été très attendus par des adversaires qui n’ont pas manqué de hargne pour leur mettre les bâtons dans les roues. Si le Raja a tenu en laisse son adversaire du jeu, le club sénégalais de de Teugueth football club n’est pas arrivé à bout du Champion du Maroc. Certes, l’ambition des Sénégalais était de terrasser le demi-finaliste de la Ligue des Champions 2019- 2020 ; mais il fallait beaucoup plus pour se défaire de l’étreinte imposée par le club marocain. Et si ce n’est ce champ de jeu, où il est, pratiquement, impossible de jouer un match de football, les Verts casablancais étaient capables de revenir au Maroc avec les points de la victoire. Mais lors du matche « retour », sur la belle pelouse du Complexe Sportif Mohammed V de Casablanca, ce sera une autre paire de manches. A un certain moment, les Marocains étaient à deux doigts de mettre les trois points de la victoire dans leur escarcelle.

En tous les cas, les adversaires du jour des Marocains ne perdent rien pour attendre. Même sans le terrible public des Verts, ces derniers restent dangereux.

Un goût d’inachevé
On ne peut pas dire autant pour le Wydad. Les Rouges ont montré une exhibition terne. Ils ont échappé à une véritable correction contre le Stade Malien (1- 0). Certes, un grand d’Afrique mais qui aura toutes les peines du monde à contenir les assauts à répétition des Rouges lors du match « retour ». Les Casablancais gardent un goût d’inachevé en travers de la gorge. Car Walid El Karti et ses coéquipiers ne lâcheront pas le morceau lors du match « retour ». En d’autres termes, ce n’est que partie-remise pour les hommes de Faouzi Benzarti. D’ailleurs, le Tunisien, avant de s’envoler pour le Mali, n’a pas caché son inquiétude de l’absence de hargne et de cohésion de ses protégés.

En Coupe de la Confédération, le champion en titre la Renaissance Sportive de Berkane aurait pu revenir au Maroc avec une victoire ponctuée d’un score fleuve devant Tevragh-Zeina, représentant de la Mauritanie. Toutefois la nonchalance des joueurs berkanais dénote d’un esprit amateur qui s’empare des clubs marocains qui semblent sous-estimer leurs adversaires lorsque ces derniers montrent leurs faiblesses.

Pour preuve le ratage d’un penalty par le Burkinabais Alain Tarore. En tous les cas, ce sera une attente qui promet une qualification en force des clubs marocains pour le prochain tour.

Le TAS s’impose largement (4-0) devant les Béninois de l’ESAE FC
Le Tihad de Casablanca s’est imposé largement face à la formation béninoise de l’ESAE FC sur le score fleuve de 4 buts à 0, mercredi soir au complexe sportif Mohammed V, en match « aller » comptant pour le 2ème tour préliminaire de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF). 

Grâce à des buts signés Mouhcine Rabja (16è), Mahmoud Bentayg (34è), Ali Acha (59è) et Ayoub Ennebgui (68è), le club de Hay Mohammadi, qui s’est produit pour la première fois de son histoire à domicile en coupe de la CAF, s’est offert une sérieuse option sur la qualification au prochain tour. Le match « retour » est prévu dans deux semaines à Cotonou.