Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

Communication financière : Fly Emirates dévoile ses résultats


Rédigé par la rédaction le Vendredi 27 Novembre 2020

Le revenu du Groupe était de 3,7 milliards USD pour la première moitié de 2020 en baisse de 74% par rapport à la même période l’exercice précédent.



Communication financière : Fly Emirates dévoile ses résultats
S uite à la crise sanitaire, les revenus du Groupe Fly Emirates ont été touchés de plein fouet, à cause de l’interruption des voyages dans le monde entier. A cet effet, dans le cadre des mesures d’endiguement de la pandémie, Emirates et le hub de dNata à Dubaï ont également suspendu les vols passagers réguliers pendant 8 semaines en avril et mai.

La compagnie aérienne Emirates Airline a vu son chiffre d’affaires reculer de 75% et son trafic chuter de 95% à 1,5 million de passagers, en raison de la pandémie de Covid-19. Entre début avril et fin septembre 2020, la compagnie aérienne a enregistré une perte de 12,6 milliards AED (3,4 milliards USD), contre un bénéfice de 235 millions de dollars il y a un an. Le chiffre d’affaires d’Emirates Airline ressort à 3,2 milliards de dollars, en recul de 75% par rapport aux 12,9 milliards enregistrés au premier semestre de l’exercice précédent. Ces chiffres s’expliquent par les restrictions draconiennes imposées en matière de vols et de voyages partout dans le monde. Les charges d’exploitation d’Emirates ont diminué de 52%, pour une érosion globale de ses capacités de 67% ; les coûts de carburant ont été réduits de 83% par rapport au premier semestre 2019-20, suite à la baisse des cours du pétrole (-49% sur un an) et à la diminution de 76% de la consommation de kérosène liée à l’effondrement du nombre de vols au cours des six mois jusqu’en septembre. 

Le carburant, qui avait toujours constitué le principal poste de dépenses de la compagnie au fil des exercices, n’a représenté que 11% de ses charges d’exploitation au premier semestre, contre 32% pour la même période de l’an dernier. 

Malgré la baisse spectaculaire de son activité au cours de ces six mois, Emirates Airline a pu enregistrer un excédent brut d’exploitation de 79 millions de dollars, en forte baisse cependant par rapport aux 3,6 milliards du premier semestre 2019- 20.

Emirates Airline a transporté 1,5 million de passagers entre le 1er avril et le 30 septembre 2020, soit 95% de moins qu’au cours de la même période de l’an dernier. Le volume de fret acheminé accuse une diminution de 35% à 0,8 million de tonnes, tandis que le yield a plus que doublé, à 106%. La capacité globale de la compagnie au cours des six premiers mois de l’exercice a diminué de 67% en raison de la diminution considérable du programme de vols au cours des derniers mois, et notamment de la suspension des vols passagers à l’aéroport international de Dubaï pendant huit semaines.

Il est à savoir que la capacité d’Emirates mesurée en siègeskilomètre offerts (SKO) a diminué de 91% tandis que le trafic passagers mesuré en revenu par passager-kilomètre transporté (PKT) a chuté de 96% ; le coefficient d’occupation moyen s’établit à 38,6%, contre 81,1% l’an dernier.

Rappelons que par rapport au 31 mars 2020, l’effectif du Groupe Emirates a chuté de 24%, pour s’établir à 81.334 salariés au 30 septembre 2020. Cette évolution correspond aux prévisions d’utilisation des capacités et d’activité de la société pour l’avenir proche, ainsi qu’aux perspectives globales pour le secteur aérien. Emirates et dNata s’efforcent toujours activement de préserver leur main-d’œuvre qualifiée par tous les moyens, y compris en participant à des plans de sauvetage de l’emploi, lorsqu’ils existent.