Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Coalition mondiale contre Daech : l’Algérie frustrée par la réussite du Sommet de Marrakech


Rédigé par Anass Machloukh le Vendredi 13 Mai 2022

Le ressentiment règne en Algérie après le succès de la réunion de la Coalition mondiale contre Daech à Marrakech. En réaction à la série d'annonces de soutien à l’initiative d’autonomie pour le Sahara, la diplomatie algérienne a repris ses attaques contre le Maroc, dans un geste qui trahit sa frustration. Mohammed Maelainin, diplomate et ex ambassadeur, nous explique à quel point Alger ferme les yeux sur les liens entre le polisario et les groupuscules terroristes au Sahel. L'une des préoccupations de la communauté internationale.



Le Maroc a fait de la réunion de la Coalition mondiale contre Daech un succès retentissant d’autant plus que plusieurs pays ont profité de cette occasion pour annoncer ou réitérer leur soutien à l’intégrité territoriale du Royaume et à l’initiative d’autonomie pour le Sahara. Isolée par son attitude agressive contre le Maroc, l’Algérie a repris ses attaques contre son voisin de l’ouest en justifiant le vaste soutien international à la marocanité du Sahara qui s’est manifesté à Marrakech.

Dans une démarche qui trahit sa frustration, la diplomatie algérienne a publié, jeudi, un communiqué qui ressemble à une lamentation mélancolique. Alger a dénoncé le soi-disant “ détournement par le Maroc de l'objet de la Conférence internationale pour la lutte contre le groupe terroriste Daech, (…), pour en faire un événement consacré à la question du Sahara”.

Le communiqué a dénoncé également “un vacarme de déclarations orchestrées par le pays-hôte qui s’est employé à faire dudit rassemblement un événement consacré au Sahara”. En réagissant ainsi, l’Algérie prouve de nouveau qu'elle est le pays le plus impliqué dans un conflit qui ne le concerne pas , bien qu’elle prétende n’être qu’un pays observateur. 

Les diplomates algériens semblent oublier le véritable objet de la Coalition mondiale contre Daech qui s’est préoccupée de la montée du terrorisme en Afrique suite à la profusion des groupuscules terrorises au Sahel liés à l’EI et à Al Qaida, dont les liens avec le polisario, qu’elle protège, sont avérées.

Selon Mohammed Maelainin, ex ambassadeur, la réunion de la Coalition mondiale est d’autant plus importante que les camps de Tindouf regorgent de personnes entraînées au maniement de toute sorte d'armes parmi lesquelles plusieurs sont de connivence avec le chef du groupement de Daesh du sahel Abdelkader Sahraoui. Le diplomate rappelle l’épisode de la prise en otage à partir de l'intérieur même des campements de Tindouf de trois travailleurs humanitaires, une Italienne et deux Espagnols pour lesquels une rançon a été payée au désert du Mali pour assurer leur libération. En effet, le patron du Bureau central d’investigations judiciaires, Habboub Cherkaoui, nous a expliqué, dans une interview précédente, que le mouvement séparatiste est devenu un pourvoyeur de combattants terroristes.

Par ailleurs, l'importance du Maroc dans la lutte anti-terroriste est reconnue de par le Monde, poursuit M. Maelainin ajoutant que la tenue de la réunion de la Coalition à Marrakech est un témoignage de la place et de l'effort de notre pays comme leader incontestable et incontournable dans ce domaine cher à tous les pays”.