Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Cluster Lalla Mimouna : Le parquet ouvre une enquête judiciaire


Rédigé par S.J le Mardi 23 Juin 2020

Après l'enquête administrative annoncé cette semaine suite à l’explosion des contaminations dans l’exploitation agricole spécialisée dans les fruits rouges «cluster Lalla Mimouna», une enquête judiciaire sera ouverte pour tirer au clair les circonstances d'apparition de ce foyer de contamination.



Cluster Lalla Mimouna : Le parquet ouvre une enquête judiciaire
Le Procureur du Roi près la Cour d'appel de Kénitra a ordonné l'ouverture d'une enquête judiciaire sur les causes et circonstances de la propagation de la Covid-19 au sein de trois unités de conditionnement de fruits rouges dans la région de Lalla Mimouna, province de Kénitra, entrainant environ 700 contaminations, donnant ainsi lieu à un foyer épidémiologique.

L'ouverture de cette investigation, qui a été confiée à la brigade nationale de la Gendarmerie royale, a été ordonnée après avoir consulté l’enquête administrative effectuée sur cette affaire par la commission mixte des ministères de l’Intérieur, de la Santé, de l'Agriculture, la pêche maritime, le développement rural et les eaux et forêts et du Travail et de l'insertion professionnelle, précise un communiqué du procureur.  L’enquête judiciaire s’assigne pour objectif de déterminer les infractions pénales ayant causé la contamination à la Covid-19 de plusieurs employés agricoles, notamment la négligence, la non-prise des mesures nécessaires à leur protection ou le non-respect des lois et réglementations, en particulier les dispositions juridiques et organiques relatives aux mesures préventives et gestes barrières décidés par les autorités publiques durant l’état d’urgence sanitaire, ajoute le communiqué.

L’enquête vise également à déterminer les responsabilités afin de permettre de définir l'impact juridique adéquat, conclut la même source.

Rappelons que le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, avait annoncé le durcissement des mesures de confinement sanitaire dans les communes relevant des provinces de Kénitra, Ouazzane et Larache d’où proviennent les employés de ces unités de production, appelant les citoyens et les citoyennes de ces communes à respecter strictement ces mesures afin d’enrayer ce foyer le plus tôt possible et pour que la vie reprenne son cours normal dans cette région. Après une montée en flèche des contaminations durant la semaine dernière, la situation semble être en cours de stabilisation. La province de Kénitra n’a enregistré que 22 cas durant les dernières 24 heures.