L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Culture

Cinéma : Descente d’El Maanouni à New York


Rédigé par L'Opinion le Dimanche 5 Mai 2024

Une rencontre culturelle autour des œuvres cinématographiques du cinéaste Ahmed El Maanouni a été récemment organisée à New York à l’initiative du consulat général du Maroc dans la métropole américaine.



Pour l’occasion, le réalisateur a revisité des pans entiers de l’histoire et de la mémoire collective du Royaume. S’exprimant à cette occasion, le Consul Général du Maroc, Abdelkader Jamoussi a indiqué que cet événement visait à donner un aperçu aux générations montantes de la communauté marocaine établie aux Etats-Unis, notamment à New York, sur les œuvres qui ont marqué la scène culturelle en Maroc. Dans son documentaire « Alyam Alyam » (1978) qui fut le premier film marocain sélectionné au Festival International du Film de Cannes et Grand Prix au Festival de Mannheim en Allemagne, le réalisateur décrit la vie des paysans dans les campagnes marocaines, retrace le parcours des jeunes, notamment celui de Abdelwahad qui devient le principal soutien de famille après le décès de son père et doit prendre soin de sa mère et de ses frères et sœurs, tout en aspirant à partir à l’étranger. En 1981, le natif de Casablanca s’imposait avec la sortie du documentaire emblématique « Transes » (Al Hal) sur le groupe musical mythique Nass El Ghiwane.

Dans cette œuvre à laquelle participe Izza Génini, il retraçait les performances scéniques des artistes Larbi Batma, Omar Sayed, Allal Yaala et Abderrahman Paco dont la popularité a transcendé les frontières. « Transes » a été restauré en 2007 par la Cinémathèque de Bologne/laboratoire L’Immagine Ritrovata, le World Cinema Project de The Film Foundation, par le célèbre réalisateur américain Martin Scorsese. Il a été inclus dans la sélection officielle du Festival de Cannes la même année.
 
Un destin d’exception
 
Parmi les œuvres de Maanouni figure également la trilogie sur l’indépendance du Maroc intitulée « Mohammed V, les chemins de la liberté ». Produit par la chaîne 2M, le documentaire « raconte l’histoire de feu Sa Majesté Mohammed V, père de la nation marocaine moderne, aux nouvelles générations, montrant la relation intime d’un destin d’exception avec celui de simples citoyens dont l’histoire personnelle se croise avec l’histoire du Maroc », a déclaré Maanouni qui a animé des réunions sur ses réalisations cinématographiques à l’Université de Columbia et à l’African Film Institute de New York.



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News