L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



Actu Maroc

Chômage : Younes Sekkouri défend son bilan au Parlement


Rédigé par Malak EL ALAMI Lundi 18 Décembre 2023

Le taux de chômage s’est accru de 2,1 points entre le troisième trimestre de l’année 2022 et celui de 2023, passant de 11,4% à 13,5%, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Lors de son passage au Parlement, le ministre de tutelle a apporté des éclaircissements sur ces chiffres.



Chômage : Younes Sekkouri défend son bilan au Parlement
Ces données résultent d’une hausse du taux de chômage dans le milieu rural de 1,8 point à 7%, et dans le milieu urbain de 2 points à 17%, précise le HCP dans une note d’information relative à la situation du marché du travail au 3ème trimestre 2023, indiquant que le nombre de personnes sans emploi a augmenté de 18% pour s’établir à 1.625.000 chercheurs d’emploi.

Interrogé lors d'une séance plénière consacrée aux questions orales le 18 décembre, le ministre de l'Inclusion Économique, de la Petite Entreprise, de l'Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri, a attribué ces chiffres à trois principaux facteurs. Il a souligné que la perte de près de 231.000 postes liés à « l'emploi non rémunéré », ainsi qu'une diminution d'environ 686.000 postes pour l'auto-emploi au cours du troisième trimestre 2023. En revanche, le ministre s'est réjoui de la création de 621.000 emplois salariés au cours de la même période.

En ce qui concerne l'efficacité de la politique d'emploi, le ministre a expliqué que les derniers chiffres issus de l'examen annuel des emplois déclarés à la CNSS (Caisse nationale de sécurité sociale) confirment l'évolution positive de la politique d'emploi dans le secteur formel, en particulier pour les femmes. Il a noté qu'un tiers des emplois créés ont bénéficié aux femmes. L'examen annuel a révélé une croissance annuelle plus marquée de 8,9% en 2022, comparativement à 5,4% en 2021, avec la création de près de 313.000 emplois déclarés à la CNSS en 2023, contre 175.000 en 2022.

Concernant le programme « Awrach 2 », Sekkouri a rappelé son objectif à savoir la création de 150.000 emplois cette année, dont 50.000 postes stables et durables. Il a assuré que « près de 15.000 personnes ont déjà retrouvé un emploi dans des entreprises, et ce, en l’espace de deux mois ».

Ces nouveaux recrus, a-t-il poursuivi, ont été embauchés dans le cadre de contrats d'une durée minimale d'un an, respectant bien évidemment le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG).
 
Ana Moukawil : Des nouveautés sont à venir
 
Quant au nouveau programme « Ana Moukawil », Younes Sekkouri a promis des nouveautés dans la mise en œuvre de ce programme dédié aux porteurs de projets, auto-entrepreneurs, unités économiques informelles et très petites entreprises. Lors de son intervention, le ministre a révélé qu'un appel d'offre sera lancé mercredi prochain, en collaboration avec 1000 entreprises dédiées à l'accompagnement des petites entreprises .Le lancement de cet appel d'offres constitue une étape majeure dans la concrétisation de cet ambitieux projet.

Cette initiative s'inscrit ainsi dans le cadre de ce nouveau programme  visant à accompagner près de 100.000 petits entrepreneurs et porteurs de projets d'ici 2026, en particulier ceux oeuvrant dans le secteur informel.

Le programme "Ana Moukawil" offre une gamme de services d'accompagnement, comprenant des financements, des conseils, des formations individuelles et collectives, ainsi que des chèques de conseils, de gestion, ou de subvention de loyer. 








🔴 Top News