L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



International

Chine-USA : La tension persiste


Rédigé par L'Opinion le Dimanche 14 Août 2022

Les tensions entre Washington et Pékin se sont approfondies ces dernières semaines après la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi à Taïwan



La Maison Blanche a annoncé, vendredi, qu'une éventuelle rencontre entre le président américain Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping pourrait avoir lieu, dans un contexte d’exacerbation des tensions entre les deux pays.

Kurt Campbell, coordinateur de la Maison Blanche pour l'Asie-Pacifique, a déclaré aux journalistes via visioconférences, que Biden et Jinping "se sont mis d'accord sur le principe d'une rencontre en personne, lors d'un entretien téléphonique".

Plus tôt dans la journée, Wall Street Journal a rapporté que des responsables à Pékin s'efforcent d'organiser une rencontre en novembre entre Biden et Jin Ping.

Les tensions entre Washington et Pékin se sont considérablement approfondies ces dernières semaines, après la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi à Taïwan, malgré les sévères mises en garde de la Chine.

La Chine a qualifié la visite de Pelosi de "provocatrice".

Depuis le 4 août, la Chine mène des exercices militaires autour de Taïwan, en réponse à la visite de Nancy Pelosi à Taipei.

Pékin, qui considère Taïwan comme une province séparatiste, a déclaré que de telles actions pourraient causer "de graves dommages aux fondements des relations sino-américaines".

Pékin revendique le principe d'"une seule Chine" et affirme que la République populaire de Chine est la seule partie autorisée à représenter la Chine dans les forums internationaux, et menace occasionnellement d'utiliser la force et d'intervenir militairement si Taïwan venait à déclarer son indépendance.

Washington poursuivra ses passages dans le détroit de Taïwan
 
La Chine a annoncé mercredi la fin de ses exercices militaires près de Taïwan, qui ont commencé la semaine dernière en signe de protestation contre la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi, à Taipei.

Par ailleurs un haut responsable américain a déclaré vendredi 12 août que des navires et avions américains allaient effectuer de nouveaux passages dans le détroit de Taïwan « dans les prochaines semaines », malgré les tensions croissantes avec la Chine au sujet de l'île.

Les forces américaines « vont continuer à voler, naviguer ou opérer partout où le droit international l'autorise », a affirmé Kurt Campbell, qui a aussi fait état d’une  « feuille de route ambitieuse » sur le commerce qui sera dévoilée « dans les prochains jours ». Ce conseiller de Joe Biden a affirmé que Pékin avait utilisé la récente visite controversée de la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi à Taïwan pour tenter de bouleverser le statu quo concernant la situation de l'île. Cette visite était « cohérente » avec la politique de Washington, et la Chine a « surréagi », a-t-il jugé.
 
Les États-Unis restent déterminés à soutenir Taïwan

Pékin a utilisé ce prétexte pour « lancer une campagne de mise sous pression contre Taïwan afin de changer le statu quo, mettant en péril la paix et la stabilité à travers le détroit de Taïwan ». Les actions de la Chine « continuent d'être provocatrices, déstabilisantes et sans précédent », a affirmé Kurt Campbell.

Pékin s'est emporté après la visite à Taïwan, la semaine dernière, de Nancy Pelosi, lançant des exercices aériens et maritimes de plusieurs jours autour de l'île. En réponse, les États-Unis ont réaffirmé leur engagement dans la région.

Kurt Campbell a déclaré que l'administration Biden « continuerait de renforcer [ses] liens avec Taïwan, notamment en continuant de faire progresser [leurs] relations économiques et commerciales ». Critiquant la décision de la Chine d'arrêter sa coopération avec les États-Unis concernant le climat, le haut responsable a affirmé que Washington continuait de garder les canaux de communication « ouverts » avec Pékin.

 


Taipei remercie Washington pour sa protection
 
Le ministère taïwanais des Affaires étrangères a exprimé samedi sa "sincère gratitude" aux États-Unis pour avoir pris des "actions concrètes" visant à maintenir la sécurité et la paix dans le détroit et dans toute la région.

"L'intimidation militaire et économique délibérée" de la Chine a "encore renforcé l'unité et la résilience du camp démocratique mondial", a souligné le ministère.

Ces remarques interviennent tandis que le coordinateur américain pour l'Indo-Pacifique, Kurt Campbell, a estimé vendredi que la Chine avait "réagi de manière excessive" à la visite de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, à Taïwan, en déclenchant plusieurs exercices militaires menés autour de l'île, considérée par la Chine comme son propre territoire.

Lors d'un rassemblement samedi dans le sud de Taïwan pour les élections locales prévues fin novembre, la présidente taïwanaise, Tsai Ing-wen, a déploré ne pas être seulement confrontée à des candidats rivaux, "mais aussi à la pression de la Chine".

"Les Taïwanais sont très enthousiastes et aiment la liberté et la démocratie, et tant de bons amis internationaux sont venus pour nous soutenir. Et c'est normal, mais la Chine continue de menacer et d'intimider" l'île, a-t-elle averti, assurant "que notre gouvernement et l'armée sont prêts, et je n'abandonnerai pas Taïwan".
 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Octobre 2022 - 17:07 L’Europe affiche son soutien aux Iranien(ne)s







🔴 Top News










 
Other