L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Chers détracteurs, la fin est proche…


Rédigé par Saâd JAFRI le Mardi 15 Août 2023



Chers détracteurs, la fin est proche…
Depuis l’intervention éclair, nette, propre et millimétrée des Forces Armées Royales (FAR) pour le nettoyage du passage frontalier d’El Guerguerat le 13 novembre 2020, le Polisario et son parrain l’Algérie sont entrés dans une phase de propagande improvisée dans l’espoir de porter atteinte à l’image du Royaume. Cette dynamique hostile a atteint son paroxysme après l’historique reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara, annoncée le 10 décembre 2020 par l’ex-Président Donald Trump.

Une décision qui a dû résonner comme un coup de massue venu s’ajouter à la batterie de gifles diplomatiques reçues durant les dernières années par les séparatistes et leurs mentors. Presque trois ans plus tard, le Royaume poursuit sa lancée diplomatique, comme en témoignent les récentes positions de plusieurs grandes puissances sur la question du Sahara, telles que l’Espagne, l’Allemagne et dernièrement Israël, qui, à son tour, est venu apporter sa pierre à l’édifice.

Toutefois, au moment où le Maroc avance à pas de géant sur sa voie bien tracée, les séparatistes du Polisario tombent aux oubliettes avec leur cause artificielle, fondée sur un narratif mensonger sous l’égide des généraux algériens. D’où le communiqué insensé, publié dimanche par la pseudo-RASD, avançant que tout le territoire du Sahara dans son espace aérien, terrestre et maritime est désormais une zone de guerre et que le Royaume accuse de lourdes pertes en silence.

Une tentative vaine d’attirer l’attention de la communauté internationale et l’opinion publique, au moment où tous les yeux sont rivés vers l’Afrique, du fait de la situation au Niger. La réalité c’est qu’aujourd’hui, le front séparatiste se trouve dos au mur, avec une Algérie qui arrête graduellement de lui donner le biberon, et des Etats qui retirent leur reconnaissance à tour de rôle. Même l’Union Africaine, qui auparavant servait de bouclier pour l’entité fantoche, ne lui est plus garantie, alors qu’une trentaine de membres ont d’ores et déjà exprimé leur volonté de virer les séparatistes. La fin est proche… 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2024 - 15:28 Et si on ne célébrait plus le 8 mars…






🔴 Top News