Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Chambre des conseillers: L'UNTM se dissocie de l'attitude démissionnaire du PJD


Rédigé par Anass Machloukh le Jeudi 7 Octobre 2021

L'Union nationale du travail au Maroc (UNTM) a affirmé sa détermination de préserver ses sièges à la Chambre des Conseillers, s'opposant ainsi à l'attitude démissionnaire du PJD, qui a appelé ses trois élus à démissionner. Détails.



Le refus du PJD des sièges obtenus à la Chambre des Conseillers ne semble pas être approuvé par son bras syndical. L'Union nationale du travail au Maroc (UNTM) n'est pas allée dans le même sens du Secrétariat général du Parti de la lampe. Dans des déclarations complètement à rebours de la récente sortie de l'Etat Major du PJD concernant les dernières élections de la chambre des conseillers où il avait appelé ses élus à présenter leur démission, le secrétaire général de l'UNTM, Mohamed Zouiten, a émis, dans une sortie rapportée par la MAP, des déclarations qui laissent entendre que sa centrale s'impliquera fortement dans la chambre basse via les deux sièges qu'elle a décrochés.

Ceci dit, les responsables de l'UMT sont déterminés à ce que leurs élus assument leur rôle à l'opposition, au sein de la deuxième Chambre. Khalid Setti, élu à la tête de la liste UNTM à la Chambre des Conseillers, compte accomplir son mandat jusqu'au bout, "la centrale a obtenu deux sièges à la Chambre des conseillers grâce à la confiance des représentants des salariés", a-t-il lâché à l'Agence de presse, ne laissant ainsi subsister aucun doute que l'UNMT ne partage pas l'avis des compagnons de Saad Dine El Othmani.

Parmi les priorités des conseillers de l'UNMT à l'opposition, l'aboutissement de la loi sur les syndicats, dont le texte traine toujours dans les tiroirs du Parlement, compte tenu des désaccords entre le gouvernement sortant et les centrales syndicales.

Rappelons que l'UMNT a récolté seulement deux sièges aux élections de la Chambre des Conseilleurs, derrière l'UMT, l'UGTM, CDT. Le PJD n'a pas rejeté les résultats de ces élections, appelant ses trois élus à présenter leur démission. Cette décision a été prise lors d'une réunion urgente, la nuit du mercredi.

  


Dans la même rubrique :
< >