Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Casablanca-Settat : La green touch de Maâzouz


Rédigé par Achraf El OUAD le Mardi 7 Décembre 2021

En présence du président de la région Casablanca-Settat, Abdellatif Maâzouz, une rencontre s’est tenue, à Casablanca, avec des députés, des directeurs d’entreprises et des représentants de la société civile, mardi, afin de trouver les bonnes mesures à prendre pour remédier aux problèmes de la région.



Casablanca-Settat : La green touch de Maâzouz
Dans son allocution introductive, le président de la région Casablanca-Settat, Abdellatif Maâzouz, a expliqué que cette étape survient après un travail méticuleux de diagnostic, rassemblé dans un rapport exhaustif qui dresse les points forts de la région, les défis majeurs qu’elle doit relever et les opportunités qu’elle présente dans divers secteurs.

« Aujourd’hui, on est sur le point de commencer la deuxième phase dont le but est la planification effective, et ce à travers la programmation de 7 ateliers que nous comptons réaliser et dont nous prévoyons l’achèvement en mars 2022 », a souligné Maâzouz. Ces ateliers serviront d’un côté à établir le plan d’aménagement territorial de la région, et d’un autre côté, à avoir des idées pour le plan de développement régional.

De plus, un atelier conclusif contenant une synthèse sera organisé le vendredi 24 décembre à Casablanca pour dresser le bilan de ce plan. Le président de la région a saisi l’occasion pour solliciter l’engagement effectif de tous les acteurs dans ce projet afin d’assurer un développement de la région avec toutes ses provinces. A ce propos, Maâzouz a indiqué que « mise-à-part Casablanca, nous allons nous intéresser dans ces ateliers à 5 autres villes, à savoir El Jadida, Settat, Mohammedia Mediouna et Benslimane ».

Ce projet est décisif vu qu’il va tracer la feuille de route de la région pour les 25 prochaines années. Cette étape sera constituée des orientations stratégiques de développement et des projets structurants qui seront programmés.

Ce plan régional est, selon les intervenants, le fruit des Hautes Instructions de SM le Roi dans son Discours du Trône de 2015 et des perspectives gouvernementales, tout en ayant comme références les orientations du Nouveau Modèle de Développement, le programme gouvernemental actuel et les politiques sectorielles gouvernementales. Il a également été rappelé lors de cette réunion que l’avenir économique, social, environnemental, démographique, ainsi qu’en matière d’équipements et d’infrastructure, est un travail collectif qui nécessite l’engagement de tous les acteurs.

Ce plan insiste sur l’unification de la vision stratégique en raison de la multiplicité des acteurs, que ce soit au niveau du gouvernement, des entreprises ou de la société civile, une diversité de visions et de perspectives que ces ateliers vont essayer d’unifier afin d’avoir une seule vision régionale transversale, claire et proactive.

 
Achraf El OUAD


Trois axes dans trois ateliers

Après les diverses interventions, les différents acteurs présents lors de la rencontre se sont répartis sur trois ateliers traitant de trois sous-thématiques, animés par des experts et d’une durée de 90 minutes chacun. Ces ateliers visent à garantir que chaque intervenant puisse prendre la parole et exprimer son avis en proposant des solutions aux diverses problématiques, et ce dans le but de faire interagir lors de l’élaboration de ce plan, un minimum de 900 intervenants. Concernant ces trois ateliers, dont chacune aura lieu dans une salle séparée des autres, ils traitent de la délimitation, vocation et espace de développement ; les complémentarités territoriales intra et extra régionales et le système urbain : urbanisation du littoral, réalité et perspectives.