Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Casablanca : « MASSARI – école de la deuxième chance », pour la réinsertion sociale et professionnelle des jeunes


Rédigé par Kenza AZIOUZI le Jeudi 12 Novembre 2020

Se préoccupant de la réinsertion sociale et professionnelle des jeunes de Mediouna, La fondation Saham inaugure un centre dans la périphérie de Casablanca.



Casablanca : « MASSARI – école de la deuxième chance », pour la réinsertion sociale et professionnelle des jeunes
Baptisé « MASSARI », le centre pilote est un modèle social de partenariat innovant qui met en exergue une collaboration étroite de partenaires recruteurs du secteur privé qui s’engagent aux côtés de la Fondation pour le recrutement de jeunes formés au sein du centre MASSARI. La Fondation SAHAM travaille en collaboration avec ses partenaires pour former les jeunes au plus près des besoins des recruteurs.

 Ainsi, les principales missions du premier centre pilote MASSARI se traduisent en premier lieu, par l’optimisation de l’employabilité des jeunes « NEET» (Not in Employment, Education or Training, soit des jeunes déscolarisés, sans emploi et ne suivant aucune formation ou apprentissage) de 15-25ans de la Province de Mediouna en créant des partenariats avec des entreprises engagées pour le recrutement de ces jeunes. Vient ensuite la contribution au retour sur les bancs de l’école des jeunes pouvant poursuivre leur scolarité.

Le centre œuvre également pour donner une nouvelle impulsion dans la vie sociale, culturelle et professionnelle de ces jeunes. Et enfin, la contribution à réinsérer ces jeunes dans la société marocaine.

Un accompagnement psychologique
 Le centre MASSARI tente de contribuer à cette problématique de réinsertion à travers un accompagnement psychologique, une offre de formation et d’activités sportives et culturelles. La structure intégrée du centre comprend une cellule de prise en charge psychologique, un espace de vie culturelle et sportive bénéficiant aux jeunes NEET ainsi que des formations pour préparer les jeunes à leurs métiers de demain. Les jeunes NEET du centre MASSARI ont accès à l’ensemble de ces activités de manière gratuite.  

Il s’agit tout d’abord d’accompagner ces jeunes, qui sont souvent démotivés, sur le plan psychologique et de les orienter, grâce à la mobilisation de thérapeutes spécialisés recrutés par MASSARI. Des séances de coaching sont mises à disposition des jeunes. Enfin, l’inclusion du jeune NEET se fait aussi à travers un programme d’activités culturelles, artistiques et sportives, reconnues en tant que facteurs d’intégration sociale. 

Sur le plan opérationnel, le centre MASSARI prévoit d’accompagner 600 jeunes NEET par an. Les premières classes pilotes du centre ont vocation à être recrutées par des opérateurs du secteur de l’offshoring et des services à la personne. En raison de la pandémie, les formations ont débuté en ligne. Elles seront assurées en présentiel après l’inauguration du centre. 

Outillés pour intégrer le marché de l’emploi, les jeunes seront accompagnés dans leurs démarches par la Fondation SAHAM et l’ensemble de ses partenaires comme des associations locales, le réseau d’agences ANAPEC, l’OFPPT et d’autres partenaires privés.
 
Kenza AZIOUZI 

  


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 26 Juillet 2021 - 16:18 Youssoufia / INDH: Contribution remarquable