L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Régions

Casablanca : Les oeuvres de Majorelle dans une pré-exposition-vente aux enchères


Rédigé par Yassine Elalami le Jeudi 15 Décembre 2022

La maison de ventes aux enchères pluridisciplinaire «Artcurial» a procédé, mardi à la Galerie Venise Cadre de Casablanca, au vernissage de la pré-exposition de la vente aux enchères des oeuvres de la 4ème édition «Un Hiver Marocain».



La 4ème édition d’ «Un Hiver Marocain » donne rendez-vous aux amateurs d’art, le 30 décembre 2022 à la Mamounia dans la Ville ocre, avec à l’honneur Jacques Majorelle, à l’occasion des 60 ans de sa disparition, avec un ensemble d’oeuvres exceptionnelles et inédites mises en vente.

Cette session de prestige est une nouvelle fois séquencée en trois chapitres, à savoir Majorelle & ses Contemporains, Art Moderne&Contemporain Marocain&International curaté par Mehdi Hadj Khalifa, et Art Contemporain Africain. Amoureux de la lumière et de l’Afrique, peintre des Kasbahs et des célèbres nus noirs, Jacques Majorelle, disparu le 14 octobre 1962, demeure encore aujourd’hui une référence et une source d’inspiration intemporelle.

A l’occasion de cet anniversaire, Artcurial Maroc réunit un ensemble d’oeuvres exceptionnelles du maître. Ainsi, deux oeuvres de la période de son premier voyage en Egypte en 1910, où la découverte d’une lumière nouvelle influencera durablement son travail, seront proposées à la vente, dont le Portrait d’Egyptien. Figure aussi l’oeuvre sculpturale et sensuelle Harmonie en noir, provenant de la collection de la baronne de Rothschild, réalisée dans les années 1933-1934 et appartenant à un chapitre majeur de l’oeuvre du peintre, celui dit des « Nus noirs », qui débute en 1931.

Datant de la même période, il y a également l’oeuvre Porteuses d’eau avec pour décor d’inspiration les jardins verdoyants de sa villa à Marrakech. Les sujets de prédilection de l’artiste seront présentés, notamment une magnifique Kasbah intitulée Effet de soir à Anemiter (1941).

Conservé dans une collection particulière depuis plus de 70 ans, le majestueux Souk aux moutons couronne ce chapitre dédié à l’artiste. Cette technique mixte sur papier noir est présentée pour la première fois en vente aux enchères. Enfin, le ventre propose l’oeuvre Kayes, Tam Tam (1945), réalisée suite à son premier voyage en Afrique. Dans ce même chapitre, seront également proposées à la vente quatre oeuvres d’Eugène Girardet dont La récolte des dattes, cinq oeuvres d’Etienne Dinet, un ensemble d’Edy Legrand, ainsi que José Cruz-Herrera, Rudolf Ernst.

S’agissant d’« Art Moderne& Contemporain Marocain& International, regard de Mehdi Hadj Khalifa », les grands noms de la peinture moderne marocaine seront présents dans ce chapitre avec notamment deux huiles sur toile de Gharbaoui, dont Composition (1959), 3 oeuvres de Melehi dont une Composition (1996), ainsi que des oeuvres de Cherkaoui, Glaoui et Rabi.
 


Un large éventail de choix

D’autres artistes de la scène d’Afrique du Nord et du Proche Orient seront proposés à la vente dont une grande gouache sur papier de Baya, Femmes aux oiseaux (1990) ainsi que des oeuvres du peintre libanais Shafic Abboud notamment Composition (1958). L’art moderne et contemporain international sera aussi de cette grande messe, avec des oeuvres de Combas, Chagall, JonOne.

En ce qui concerne l’Art Contemporain Africain, ce chapitre de la vente proposera une toile au format exceptionnel du peintre Aboudia de près de 2×2 m. D’origine ivoirienne vivant et travaillant entre New-York et Abidjan, il représentait la Côte d’Ivoire à la Biennale de Venise avec une série d’oeuvres magnifiques plébiscitées par le marché.
 








🔴 Top News