Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Casablanca : L’Eglise de Saint John fin prête pour accueillir les fidèles


Rédigé par Achraf EL OUAD le Dimanche 19 Septembre 2021

Construite en 1906, l’église de Saint John, la plus ancienne église du Maroc encore en activité et la première église protestante édifiée à Casablanca, rouvre ses portes pour les chrétiens d’obédience anglicane de plus en plus nombreux dans la ville.



Ph. Abderrahim Kassou
Ph. Abderrahim Kassou
Après une fermeture qui a duré plus de deux ans pour restauration et extension, l’église anglicane de Saint John à Casablanca a rouvert ses portes samedi 18 septembre. La réinauguration de ce lieu de culte a connu la présence des représentants des ambassades du Royaume-Uni et des Etats-Unis, du gouverneur de Casablanca-Anfa ainsi que de plusieurs personnalités de l’église.

C’est dans une des rues les plus animées de Casablanca que se trouve l’église évangéliste anglicane de Saint John. Située juste à côté de l’hôtel Hyatt Regency, dans la rue Guedj, elle est connue comme étant « l’église britannique » depuis son inauguration au Maroc. En raison de la fréquentation croissante ces dernières années de l’église, notamment avec la grande communauté venant d’Asie ou d’Afrique subsaharienne qui a commencé à assister aux prières aux côtés des Anglais, Américains et Canadiens résidant au Maroc, la restauration de cet édifice historique et l’agrandissement de l’espace se sont avérés nécessaires.

Concernant les travaux de restauration et d’extension réalisés, l’architecte et ex-président de l’association Casamémoire, Abderrahim Kassou nous a expliqué que « les travaux ont été faits en 2 phases, la première a consisté en la réalisation d’un édifice accueillant une grande salle polyvalente, quelques salles de cours et un bureau pour le prêtre. Quant à la deuxième, elle a concerné la restauration du bâtiment principal de l’église et la construction du bâtiment de l’extension, en utilisant essentiellement les mêmes matériaux que le déjà existant, et en maintenant son esprit architectural, tout en marquant quelques différences pour bien signaler que c’est un ajout ».

S’agissant d’un lieu de culte, ce projet, dont le budget global est d’environ 5,5 millions de dirhams recueillis principalement grâce à des appels aux dons, revêt une signification symbolique particulière, car il concerne un bâtiment historique, une église qui représente beaucoup de valeur pour une minorité religieuse, la communauté chrétienne anglicane. En effet, Kassou a indiqué que « ce projet a bénéficié dès le départ du soutien réel du ministre des Habous en tant que responsable des cultes, ainsi que l’ensemble des autorités locales de la ville de Casablanca (wilaya, préfecture des arrondissements de Casablanca Anfa, Agence Urbaine de Casablanca, Conservation Régionale du Patrimoine, Ordre des Architectes, etc. ».

Achraf EL OUAD

 


St John, une longue histoire

Le 12 mai 1905, Bruce Maclean, le Consul britannique à Casablanca, afin de pouvoir enterrer son jeune fils décédé prématurément et en l’absence de cimetière chrétien dans la ville, a donné l’ordre à un cabinet d’architectes de poser la première pierre de l’église. Un an plus tard, l’église était prête mais n’a été inaugurée qu’en 1911. Parmi les personnages célèbres ayant prié dans ce lieu, nous pouvons citer le général Patton ou encore le Prince Charles. L’église évangéliste de Saint John jouit d’une importante valeur historique puisqu’elle a servi de refuge lors du célèbre débarquement américano-britannique qui a eu lieu en 1942 à Casablanca. St John était aussi, pour une bonne période de l’Histoire, un point de rencontre pour tous les expatriés anglophones vivant à Casablanca à cette époque.