Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Casablanca : De gros travaux perturbent le trafic des bus


Rédigé par Kawtar CHAAT le Lundi 22 Novembre 2021

Ces derniers jours, la ville de Casablanca connait une forte congestion du trafic routier, en raison du nombre important de travaux et du lancement de la construction de nouvelles infrastructures routières.



Opérée par Alsa, la flotte de Casabus a été portée à 700 bus en septembre, en phase avec l’engagement du groupe d’offrir des services de qualité répondant aux exigences de sécurité et de confort. Toutefois, cet élargissement qui avait pour but de couvrir l’ensemble du territoire de l’Etablissement de Coopération Intercommunale de Casablanca grâce à 57 lignes, connait actuellement un lourd trébuchement en raison des travaux que connaît la ville, notamment l’extension des lignes de tramway par Casa Transport.

La plupart des voies et des avenues de la capitale économique sont témoins de mouvements inhabituels, d’engorgement et de chaos dans la circulation, tout au long de la journée, en particulier aux heures de pointe. Ces problèmes de trafic ont poussé la compagnie Casabus, en charge du secteur des transports urbains à Casablanca, à modifier un certain nombre de ses lignes. La décision concerne les bus n°6, 22, 143, 120, 68, 63 et 32, au niveau des zones témoins de beaucoup de travaux.

Les Casablancais vivront plus longtemps l’enfer avec ces réformes que connaît la métropole, notamment les travaux de mise en liaison de certains quartiers avec des lignes de tramway, puisque la société en charge du projet de troisième et quatrième ligne a confirmé que les travaux devront se dérouler sur une période d’environ 8 mois pour chaque tronçon et jusqu’à fin 2023 pour la totalité des travaux, notant que « la circulation demeurera maintenue sur tous les axes même si une réduction de la largeur des voies à la circulation ne peut être évitée ».

En effet, la circulation est de plus en plus intense sur un réseau dont l’extension est beaucoup plus lente que la croissance du trafic. La ligne n°3 partira du quartier de Salmia, en passant par l’avenue Mohammed VI, jusqu’à la gare de Casa-Port, tandis que la ligne n°4 reliera le quartier Attacharouk à l’avenue Moulay Youssef au niveau du parc de la Ligue arabe, en passant par l’avenue Ouled Ziane et la place Al-Nasr.

Il convient de noter que de nombreux projets majeurs dans la capitale économique connaissent un trébuchement au niveau de leur mise en oeuvre, alors que les appels des Casablancais se sont multipliés pour résoudre les problèmes engendrés par ces projets non accomplis après que le précédent conseil, dirigé par Abdelaziz Ammari, n’ait pas réussi à les faire exister, malgré l’énorme budget qui leur est alloué, notamment le zoo d’Ain Sebaâ, les toilettes publiques et autres.. 


Kawtar CHAAT


Une flotte moderne et respectueuse de l’environnement

La nouvelle flotte de Casabus opérée par Alsa comprend trois catégories : Scania Irizar et Mercedes Benz Conecto avec une longueur de 12 mètres et de 18 mètres. La capacité des bus varie en fonction de leur longueur, ceux de 12 mètres peuvent accueillir un total de 108 passagers, dont 29 places assises, tandis que les bus de 18 mètres peuvent accueillir 175 passagers, dont 32 places assises, et ont des sièges réservés aux personnes aux besoins spécifiques.

Tous les nouveaux bus mis à disposition des Casablancais, depuis mi-février, sont respectueux de l’environnement et conformes à la norme d’émission EURO VI, qui permet de réduire, de façon significative, les plafonds des émissions polluantes de poids lourds. Ces bus sont également équipés de différents moyens de sécurité et de confort avec notamment une connexion wifi gratuite à bord.