Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Casablanca : Après un premier report, le Festival international du théâtre universitaire se tiendra en ligne


Rédigé par S. M le Samedi 19 Décembre 2020

La 32ème édition du Festival international du théâtre universitaire de Casablanca (FITUC) se tiendra à distance du 21 au 27 décembre, sous le signe «Théâtre et rêve».



Le FITUC, l’un des plus anciens festivals du Maroc, initié par la Faculté des lettres et des sciences humaines de la métropole en 1988, se déroule cette année à distance, vu la conjoncture marquée par la propagation du Coronavirus. «Une première depuis la création de ce festival», précise les organisateurs dans un communiqué, ajoutant que le «maintien de l’évènement traduit la volonté de consacrer la continuité de ce rendez-vous culturel qui unit les jeunes du monde entier». L’équipe du festival annonce que la prochaine édition poursuivra son action et créera une nouvelle dynamique visant à mettre en place des stratégies et mécanismes organisationnels renouvelés prenant en compte les développements survenus dans le monde, en vue de réaliser les objectifs du festival, qui a l’un des plus grands et plus anciens au monde.

D’ailleurs, il accueille chaque année une élite de jeunes artistes des quatre coins du monde représentant des universités internationales et des écoles supérieures. 

Ouverture sur la jeunesse du monde
Cette manifestation reflète l’ouverture du Maroc, de l’Université Hassan II de Casablanca et de la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben Msik sur la jeunesse du monde, à travers une diplomatie culturelle parallèle et une interférence culturelle.

La 32ème édition du FITUC sera marquée par la participation de plusieurs pays dont le Mexique, la France, le Liban, la Tunisie, la Palestine, la Syrie, la Côte d’Ivoire, la Corée du Sud, l’Iran, la Grèce et le Maroc. Les organisateurs ont estimé que cette édition préservera la même structure générale en cohésion avec ses objectifs visant notamment à créer un espace de rencontre entre les jeunes du monde et faire de la ville de Casablanca un carrefour pour les amoureux du théâtre, ajoutant que cet évènement contribuera à la dynamisation de l’image du Maroc qui est un pays de tolérance, d’ouverture et de cohabitation.

Par ailleurs, un vibrant hommage sera rendu à des personnalités marocaines et étrangères qui ont marqué par leurs actions le monde de la culture et du théâtre.

Il importe de noter que cette édition 2020, était prévue du 7 au 12 juillet. Mais malgré le déconfinement allégé acté en juin dernier, la tenue des événements et les rassemblements étaient toujours interdits, suite au nombre d’infections alarmant que connaît la capitale économique.

Une pierre angulaire du théâtre étudiant
Initié en 1988 par la Faculté de lettres et de sciences humaines de Ben M’sik à Casablanca, le FITUC est devenu au fil des éditions un rende-zvous international incontournable pour le théâtre étudiant. C’est l’un des plus anciens festivals du Maroc. Il a su garder sa vocation de « découvreur » de talents, son engagement pour la promotion de la pratique théâtrale en milieu universitaire, et la défense de la liberté d’expression sous toutes se formes. Il est d’ailleurs donné en exemple d’un festival qui a su une continuité résiliente, et ce en dépit des nombreuses contraintes logistique et du peu de moyens dont il dispose. Il est également un lieu de rencontre culturelle qui favorise la diversité et l’échange entre les différentes identités à travers le monde.
S. M